Enquête de paternité


Enquête de paternité

les AZA subversifs - la suite

21 JANVIER 2018

–——Jean Casanova

–——Que ceux qui connaissent leur origine ne jettent pas la pierre à ceux qui sont en quête de la leur.

–-Connaître son géniteur, en particulier lorsque l’on est né par PMA, la procréation médicalement assistée, est un sentiment tout-à-fait respectable. Même si la démarche peut se conclure par un désabusé « Mon père était un vrai branleur ! »

–——Nous ne vous parlerons pas là de la recherche de paternité de la petite Zohra, dont la maman Rachida n’avait pas hésité pour cela à faire ordonner judiciairement la mise en œuvre mise de tests ADN sur la personne d’un riche chevalier-servant rencontré un soir de festivités post-électorales. La quête avait là d’autres motivations, elles sont respectables. Et de plus, il ne s’agissait pas d’une PMA.

Le Monde Société

Comment Arthur Kermalvezen, né d’un don de…

View original post 788 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s