Droits de l’Homme au Venezuela : deux poids, deux mesures


Venezuela infos

Le 13 juillet les images de forces de l’ordre agressant sauvagement un manifestant de droite dans l’État de Anzoategui, ont suscité une vague d’indignation au Venezuela, au sein des militants du chavisme comme de ceux de l’opposition.

Cette agression a aussitôt été dénoncée par l’État vénézuélien, notamment par le Défenseur des Droits du Citoyen Tarek William Saab qui relaya ces images sur son compte Twitter, fut le premier à identifier la victime, et promit une enquête immédiate. C’est chose faite : le 16 juillet, soit trois jours après les faits, l’investigation menée en coordination avec le commandant de la Garde Nationale Bolivarienne Sergio Rivero, a permis d’arrêter huit gardes et policiers, accusés de « traitements cruels, inhumains et dégradants » contre le jeune Gyanny Scovino (1). Celui-ci continue à recevoir des soins post-opératoires à l’hôpital Domingo Guzman Lander. Dès le 17 juillet ses agresseurs seront transférés au commandement militaire de Barcelona pour être…

View original post 1 273 mots de plus


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s