Venezuela : les images que vous ne verrez pas dans les médias…


Venezuela infos

DEfvE8dXsAAFok0DEfvE8cXsAE_aWK

PH1 Caracas le 11 juillet 2017. Depuis le début de la révolution bolivarienne, les mouvements féministes s’inscrivent profondément dans le processus de transformation sociale, culturelle et politique, comme en témoignent l’élaboration de nombreuses propositions pour la prochaine Assemblée Constituante à élire le 30 juillet. Après avoir décidé il y a quelques semaines de créer et de financer une École Nationale du Féminisme, le président Nicolas Maduro vient d’appliquer une autre des revendications féministes : le « programme national de l’accouchement humanisé ». Dans la première phase, 100 formatrices accompagnées de médecins communautaires et de 10 mille promotrices communales, seront chargées de lancer ce programme pour mettre fin à la violence obstétrique dont sont encore victimes de nombreuses vénézuéliennes et pour lequel le président a approuvé un budget de 12.090.000.000 bolivars. Le gouvernement a activé la ligne 0800 MUJERES pour faciliter l’accès des femmes à cette nouvelle mission sociale.

IMG_1221 Pionnier dans l’histoire de la coopération…

View original post 177 mots de plus


7 réflexions sur “Venezuela : les images que vous ne verrez pas dans les médias…

  1. Bonjour.
    Je laisse ici mon commentaire sur le site Vénézuéla Infod WordPress. Aucun de mes commentaires n’est pris en compte sur Vén Infos WordPress ?????

    alainharrison
    Votre commentaire est en attente de modération.
    14 juillet 2017 à 20 h 34 min ∞
    Bonjour et merci pour ce bel exemple de solidarité.
    À promouvoir.
    Haïti peut s’en sortir par le décollage d’une multitude de petites entreprises coopératives autogérées, partagé entre les parents (à temps partagé): quand l’un travail, l’autre s’occupe de la maisonnée. Le mouvement féministe à travers le MONDE devrait peut-être y réfléchir.
    Comment combattre le machisme ?

    J'aime

    1. Comment combattre le machisme ? C’est peut-être aux femmes de le demander. Ou plutôt aux mères, belle-mères ou grand-mères comme le disait Naouri : les mères juives, ceci dans le sens que c’est déjà la guerre des sexes au sein des familles dans laquelle le petit enfant va grandir, que ce soit une fille ou un garçon.

      Je n’ai de cesse d’entendre que cela est en train de diminuer, cette fâcheuse tendance à considérer le garçon comme un statut spécial de la mère et la petite fille d’être reléguée au second rôle. Alors, qu’on m’explique pourquoi il y a tellement de différences entre garçons et filles aujourd’hui, différences qui n’existaient pas à l’époque. Un exemple ? Le rose pour la fille et le bleu pour le garçon. Rien que ça ! Et je peux donner des exemples à la pelleteuse.

      C’est pourquoi c’est à la femme qu’incombe cette responsabilité de servitude volontaire…

      Amicalement
      Gene

      Et ici, je cherche à faire du répondant, mais ce n’est pas si facile, car je suis surbouquée

      J'aime

  2. Non, des images que nos médiats ne montreront jamais. Et même, peut-être des images qui disparaîtront dans les populations d’Amérique latine !?

    Guerre permanente contre les humains et la planète
    Par Nora Fernandez
    Mondialisation.ca, 09 juillet 2017
    2 juillet 2017
    «« Edward Hunt s’interroge à propos des promesses répétées de mettre fin à la guerre et en faveur de la paix, pendant que l’état de guerre permanente se poursuit. Pour changer les choses selon Hunt, il faut un engagement politique. Les USA ont profondément changé et revenir à ce qu’il en était auparavant exige des efforts. Le président Trump reste indifférent à l’état de guerre permanente. Trump a augmenté le budget militaire des USA de 5 % pour 2017, en disant à ce moment-là que « combattre, c’est magnifique ». (5) »»
    http://www.mondialisation.ca/guerre-permanente-contre-les-humains-et-la-planete/5598293?ct=t(Infolettre_du_14_juillet_20177_14_2017)&mc_cid=3f9aa1a224&mc_eid=4193fcccf8

    Articles associés:
    1.
    Crime contre l’Humanité, l’ultime retour des barbares (une vue d’ensemble*)
    http://www.mondialisation.ca/lultime-retour-des-barbares/5394869
    2.
    Mondialisation du capital et militarisme : les interelations
    Par Claude Serfati. Chercheur, spécialiste de l’économie d’armement
    paru dans le bulletin D’ATTAC, avril 2003.
    «« – Dans la doctrine de sécurité nationale des Etats-Unis rappelée par l’Administration Bush en septembre 2202, il n’est pas seulement mentionné la doctrine de la « guerre préventive » ce qui est désormais bien connu. Il est aussi affirmé que « la paix, la démocratie, la liberté des marchés, le libre-échange » doivent être défendus comme des « valeurs non négociables de la dignité humaine » . Ce qui signifie qu’elles sont bien sûr justiciables d’une défense militaire. Sur ces questions, le continent latino-américain sera dans les mois qui viennent, plus encore que dans le passé récent un lieu déterminant où sera posée la question de la relation entre la mondialisation et la « guerre sans limites ». L’articulation entre l’extension des « marchés » (en particulier par la création de la ZLEA en 2005) et la posture militaire des Administrations américaines (dont le « Plan Colombie » est un des emblèmes) éclaire sur la relation de l’économie au militaire.
    http://1libertaire.free.fr/Serfati01.html

    3.
    Mais qui mène le jeu ?

    JPMorgan réclame des régimes autoritaires en Europe
     
    Dans un document publié à la fin du mois de mai, le géant des banques d’investissement américain JPMorgan Chase réclame l’abrogation des constitutions démocratiques bourgeoises établies après la Seconde Guerre mondiale dans une série de pays européens et la mise en place de régimes autoritaires.
     
       Soixante-dix ans après la prise de pouvoir par Hitler et les nazis en Allemagne, dont les conséquences furent catastrophiques pour l’Europe et le monde, JPMorgan est le premier à réclamer des mesures autoritaires pour réprimer la classe ouvrière et éradiquer ses acquis sociaux. 
    Stefan STEINBERG.
    https://www.legrandsoir.info/jpmorgan-reclame-des-regimes-autoritaires-en-europe.html

    Le Vénézuéla est dans la mire du complexe militaro-industriel-bancaire. Le Peuple est dans la mire.
    Le Marxisme, les révolutions pour l’indépendance du colonialisme que vient enterré la mondialisation; la libération de la Femme partielle; l’éducation pour tous, etc. ont à peine un siècle, et la démocratie se résume à voter pour l’un des grands partis qui pratiquent la même politique économique.
    Contre plusieurs millénaires du système, du phénomène de l’exploitation de l’homme par l’homme.

    Notre tâche en ce siècle et sans aucun doute l’autre, si tout se tient en l’état viable, sera de poser les conditions pour l’avènement d’un nouveau monde versus la mentalité du vieux monde.

    Les moyens, encore là, la voie nous est montrée, ici, en cours, en ce moment historique, par un pays latino américain: le Vénézuéla attaqué de toute part, même trahis par la gauche internationale, la Russie, la Chine qui sont mous. C’est un constat. Il n’y a que Cuba et quelques autres qui font face au vent mauvais.

    Nous avons trois leviers du vrai changement par ordre d’action.

    D’abord la Constituante citoyenne travailleur qui doit déboucher sur une nouvelle élection.
    Ensuit, le nouveau pacte Social, plus difficile mais réalisable.
    Enfin, des deux ci-contre, le nouveau paradigme économique.

    Mais d’abord, en parler et amener un exemple de réalisation, une formulation politique, un slogan, un titre, une expertise, quelque chose qui vient étayer. Que chacun monte son dossier pour les futures débats.

    Mais il faudrait un exercice de constituante, un prototype.
    Les militants de toute la gauche pourrait en faire l’exercice, une expertise pour la vraie constituante.

    Ainsi, on passe de la réaction (bouffeur d’énergie) à la pro-action (se donneur d’énergie).

    Être sur son propre terrain.

    J'aime

  3. Une question importante: poser les conditions.

    Comment rassembler et sur quoi ?

    Le choix de ce quoi ? est à trouver, car ce sera la pierre du fondement qui insufflera sur la démarche, sur le programme, sur les priorités, etc.

    Donc cette pierre doit être choisi en fonction de notre condition d’humain au sein d’une Nature que nous détruisons, mais nous en prenons conscience difficilement. Il y a en ce moment un immense iceberg qui se détache. Est-ce assez gros ?
    Et les guerres que des Trump, des Macron et Merkel veulent au nom de leurs intérêts extra-territoriaux seront alimentés de robots airs-sols systématiquement, si rien n’est fait.

    Les classes moyennes ont le devoir de se réveiller, ce sont elles qui ont la balance du pouvoir.
    Et les militants ont le pouvoir de l’orientation des partis, c’est à eux d’établir la démocratie directe au sein même de leur parti. Élémentaire à ce stade-ci. NON OUI

    Par où commencer ?

    J'aime

  4. Bonjour.

    Ouais, mon dernier commentaire est assez caduque merci !

    J’aurais du ajouter que le questionnement sans concession est nécessaire, qu’il faut faire le tour de la question avant d’avancer des solutions. Un diagnostique erroné ne nous avance pas. La réponse au machisme réside dans l’évolution sociétale et la mise en place des conditions nécessaires pour y mettre fin.
    Nous sommes toujours à la case départ pour tous les problèmes qui accablent le monde.

    Voici un article, une entrevue qui indique que nous sommes bien à la case départ.

    100 ans après le coup d’État bolchevique
    Par Emmanuel Leroy − Le 26 juin 2017 − Source geopolitica.ru
    Emmanuel Leroy en compagnie d’Alexandre Douguine est accueilli par Igor Dodon, le Président de la république de Moldavie à l’occasion du colloque international de Chisinau de mai 2017

    «« La rupture avec le communisme a bien eu lieu mais pendant 25 ans et jusqu’à aujourd’hui, la Russie a adopté l’idéologie du libre marché qui est la marque de fabrique du Système occidental.
    Cependant, et depuis une date récente, disons l’été 2016, Vladimir Poutine, probablement sous l’influence de penseurs comme Alexandre Douguine ou Sergueï Glaziev à travers le Club Stolypine, a entamé une rupture franche avec l’idéologie occidentale incarnée par Alexeï Koudrine et ses amis de la Cinquième colonne.
    Quand la Russie aura affirmé de manière plus nette qu’elle est l’antithèse de la vision occidentale du monde et donc qu’elle participe d’une vision chrétienne du monde, à ce moment-là, le débat sera plus clair et il sera possible alors de jeter les restes de Lénine, agent de l’Occident, dans les poubelles de l’histoire. Mais il est encore un peu tôt pour cela. »»
    http://lesakerfrancophone.fr/100-ans-apres-le-coup-detat-bolchevique

    En lisant l’entrevue, je vois que les manipulateurs ont de beaux jours devant eux.

    J'aime

    1. Alors là, attention ! Parce que, bien que j’ai cessé de me c…r les b….s avec le conflit ukraino-russe et en me renseignant auprès de gens qui venaient de Géorgie et autres contrées – voir onglet : https://lesazas.org/les-themes/lukraine/ – il ne faut pas tout mélanger, car l’histoire est bien plus complexe que cela et ce n’est certainement pas Lenine qu’il fallait jeter aux orties, mais son usurpateur Staline qu’il faut dénoncer et parler vraiment du bolchévisme en toute connaissance de cause.

      Je te laisse avec mes études documentées auprès de sites sérieux, en omettant pas que le berceau de la Russie est…l’Ukraine !

      Amicalement
      Gene

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s