L’Enfantement de Judas


(Université de Nice Sophia-Antipolis – 28, avenue Valrose – Nice – Alpes-Maritimes —– 13 Juin 3017)

–—–Jean Casanova

——-Nous sommes aujourd’hui dans 1000 ans, le 13 Juin 3017, au Département des Arts et d’Archéologie de l’Université de Nice Sophia-Antipolis.

Département des Arts et d’Archéologie où se tient un colloque historien consacré au déchiffrement et au commentaire des magnifiques fresques pariétales mises à jour il y a quelques années sur les murs de la Chapelle de la Brigue, dans la Haute Vallée de la Roya, non loin du Parc National du Mercantour, dans cette région encore appelée aujourd’hui Alpes-Maritimes.

La Haute Vallée de la Roya

La Vallée de la Roya longtemps engloutie par la grande montée des eaux du tournant des années 2400, nous livre à nouveau, sur les murs de la chapelle de la Brigue, après la lente décrue du XXIXe siècle, un trésor inestimable : un magnifique florilège polychrome consacré au Jugement Dernier des Évangiles et à ses mille créatures, saints, démons, anges, prophètes, bêtes immondes et innocents.

Les figurations du Diable y sont multiples : humains cornus aux pieds crochus, souvent nus ; êtres hybrides et multicéphales ; singes, chauve-souris et serpents de l’idolâtrie païenne ; figures damnées et malmenées par Satan et réclamant la mort pour abréger leurs souffrances. « Mors despacet eos » (La Mort les dissolvera, Psaume 48), indique une inscription au mur de la chapelle sous le titre « Une chambre introuvable ».

——-L’objet central du colloque reste cependant cette saisissante scène au réalisme fantastique représentant Judas expirant, les yeux exorbités, les tripes jaillissant du ventre éclaté, tripes d’où le démon extrait un enfant à l’âme damnée. La fresque est intitulée « L’Enfantement de Judas ».

C’est le Professeur Kenneth J. Leary de l’Université de Wisconsin (USA), médiéviste mondialement reconnu et spécialiste de la période solféringienne de l’Histoire de France, qui est venu nous présenter les conclusions les plus récentes de ses travaux consacrés à l’élucidation historique de cette saisissante et tragique représentation, L’Enfantement de Judas.

D’après le Pr Leary, cette œuvre, dont la datation au C14 la ferait remonter à 2017, œuvre d’un anonyme, représenterait la destinée tragique de Batavadon, le dernier roi solféringien, ici sous les traits de Judas.

Le nom de Batavadon, dernier roi solféringien, fait toujours l’objet de diverses interprétations quant à son origine, la plus communément admise reposant sur son étymologie, du mot batave, qualificatif désignant la grande plaine nord-européenne aujourd’hui appelée Hollande ou Pays-Bas.

Quant à la figure de Batavadon représenté sur cette fresque sous les traits de Judas l’Iscariote, le Pr Leary la met en rapport avec la réputation de Batavadon et les multiples trahisons qui avaient émaillé son règne de cinq ans, au lendemain de sa victoire contre la Finance à la bataille du Bourget.

La signification du surnom Iscariote fait elle-même débat. Enfant de la tribu d’Issachar ou de la ville de Qerryot en Judée, selon le Livre de Josue. Pour les historiens modernes, Iscariote serait la forme sémitisée du latin Sicarius, le traître porteur de dagues.

——-Pour en revenir à la fresque de L’Enfantement de Judas, il n’est pas exclu, nous dit le Pr Leary, que cette mort par pendaison ne soit pas le fait d’un assassinat, mais plutôt celui d’un suicide, les chroniqueurs de cette période de l’histoire solféringienne ayant souvent évoqué l’obstination quasi suicidaire de Batavadon dans la conduite des affaires du royaume.

Ce suicide, selon certains, ayant pour objectif final, c’est la représentation qu’en donne la fresque, l’enfantement de son fils naturel Macron – né de quelle copulation maléfique, on ne le sait – fils naturel chargé de poursuivre son œuvre et ses méfaits à la tête du royaume.

Quant au démon à la fois singe et chauve-souris, véritable sage-femme de cet accouchement diabolique, elle n’était pas une faiseuse d’anges, sa représentation serait celle du méphistophélique Gattaz, personnage bien connu des chroniqueurs de la période pour ses incessantes imprécations à l’encontre du Coût du Travail.

——-Concluant sous les applaudissements d’un public mi-passionné, mi-angoissé, le Pr Leary insista pour remettre en perspective cette œuvre anonyme dans le contexte général de la fin de la période solféringienne et des débuts de la Macroningie, celui d’une période de géhenne, hantée par l’idée d’expiation et par la colère des Puissants à l’encontre des couches égoïstes laborieuses toujours attachées à ce qu’elles continuaient d’appeler leurs droits et leurs acquis sociaux.

Le message de la fresque était clair : enfante de la trahison, la période macroningienne s’ouvrait sous les auspices de l’expiation.


2 réflexions sur “L’Enfantement de Judas

  1. Bravo pour cet article « artistique ».

    Oui, il semble bien que l’UE est la grande chambre de l’expiation, pour les Peuples qui n’auront pas épouser sans réserve la Pensée Unique.

    Bien, les peuples ont-ils un recours.

    Voici deux commentaires que j.ai laissé sur le blog de M. le Hyaric et envoyer à info le grand Soir, puisque il y a une limite de commentaires. Il semble être limité à trois (24 h) en tout et en partie. Pourtant il y a un grand nombre d’articles à commenter ?! Est-ce que de novelles lois du système sont en train d’entamer internet ?

    Mes deux commentaires sur.
    http://patrick-le-hyaric.fr/refuser-les-pleins-pouvoirs-au-president/

    alain harrison
    18 juin 2017 à 19 h 44 min
    Une bonne chose ?
    Jean-Christophe Cambadélis quitte le bateau PS ?!
    Les Républicains 101 sièges. Avec combien de votes ?
    La « bonne  » droite  » sera bien piégée comme opposition ?
    L’UDI…………….. KAPUT !?
    François Baron
    30 siège pour la FI-PC et () pour le PS………
    Le FN ?
    Tout n’est pas joué à cette heure.
    Avec 57% d’abstention.
    Les conditions sont réunis pour une Constituante ?!
    Mais comment aborder cette question ?
    Un nouveau Pacte Social ?
    Un nouveau Paradigme Économique ?
    La gauche doit se concentrer sur les grands enjeux et leurs effets sur l’ensemble. Premier temps.
    Deuxièmement.
    Méthodiquement aller vers la périphérie.
    La Constituante.
    Le Pacte Social.
    Le paradigme économique.
    La logique des choses.
    Ne pas mettre la charrue devant les boeufs.
    Définir et circonscrire ces trois enjeux, en voir les dimensions et les interrelations.
    C’est la Constituante qui permettra de mettre à plat la Ve Rép.
    Comment aborder et concevoir ce triptyque ?
    Il y a plusieurs canevas de la Constitution. 2 ou 3…….
    De toute façon, la méthode sera de mise pour aborder ce triptyque.
    Au Vénéuéla, M.Maduro a la sagesse de la dernière chance pour le dialogue, et cela malgré la monté du carnage de la droite fasciste (qui forme la droite fasciste ?).
    La Constituante (la Constitution en indique la mise en place) citoyenne-travailleur……..
    D’abord, indiqué ce qu’est la Constitution, ce n’est pas un symbole, mais la base fondamentale de tout pays, et ce que cela signifie dans la réalité, du point de vue du Droit, entre autre. Que le Droit peut y être refondé. La Constitution est la première et dernière liberté.
    Ici, je m’inspire directement du titre du livre: Première et Dernière Liberté (Krishnamurti).
    À vous de voir !

    Répondre

    alain harrison
    18 juin 2017 à 19 h 58 min
    Le PS avec 34 sièges continuera de démolir la gauche.
    Les 30 sièges du FI-PC….F, division ? ou cohésion ?
    La gauche n’est pas sorti du bois.
    Le combat sera au niveau des idées battus en brèche par la cacophonie et la Crise…..
    Dissolution du Parlement.
    Espérons que la saine démocratie aura raison de cette élection tronquée, à la quelle les médiats de masse ont participé sans coup férir.
    57% d’abstention, enfin une réaction saine ?!
    Vive la Constituante citoyenne-travailleur, vive le nouveau Pacte Social, vive le nouveau paradigme économique.
    Vive la VIe République.
    Vive la Constitution Citoyenne-travailleur.
    Vive la Crise Parlementaire.
    Mais le Peuple le sait-il ?
    Mais le Peuple le voit-il ?

    C’est un premier jet. Sortons de la réaction, ce bouffeur d’énergie. Émergeons de notre terrain fondamental.
    Mais de quoi s’agit-il ?

    J'aime

  2. Au sujet de choix.

    ««« Oui, il semble bien que l’UE est la grande chambre de l’expiation, pour les Peuples qui n’auront pas épouser sans réserve la Pensée Unique. »»»
    Ou bien volontairement ou bien involontairement, de toute façon tous passeront à la Roue Économique…..
    Un double bind in fine (fini).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s