Appel depuis le Venezuela aux anarchistes d’Amérique latine et du monde, par “El Libertario”


Un autre point de vue qui illumine et obscurcit ce qui se passe au Vénézuela.

Lignes de force

La solidarité est beaucoup plus qu’une parole écrite

Repris du site La Voie du Jaguar.

Nous nous adressons à tous les organes d’expression du mouvement libertaire, en particulier ceux de notre continent, non seulement pour attirer votre attention sur la situation que nous vivons au Venezuela depuis avril 2017, mais sur ce qui est pour nous une urgence, c’est-à-dire faire en sorte que l’anarchisme au niveau international s’exprime plus fortement en ces dramatiques circonstances, avec des attitudes et des actions cohérentes par rapport à ce qu’ont été la prédication et la pratique de l’idéal anarchiste durant son parcours historique.

Il est déplorable de voir que pendant qu’une partie du gouvernement chaviste — dirigé aujourd’hui par Maduro — utilise ses relais médiatiques à l’extérieur du pays, les opposants de droite et de la social-démocratie mènent des campagnes tapageuses pour vendre à l’opinion mondiale leurs visions également biaisées et chargées…

View original post 844 mots de plus


30 réflexions sur “Appel depuis le Venezuela aux anarchistes d’Amérique latine et du monde, par “El Libertario”

  1. Bonjour.

    «« En bref, voici un résumé de ce que l’anarchisme local dit aujourd’hui. L’actuelle conjoncture met en évidence la nature fasciste du régime de Chávez — et sa séquence avec Maduro —, les gouvernements militaristes réactionnaires que nous avons toujours dénoncés dans notre journal El Libertario. Ce système a toujours été lié au crime, au trafic de drogue, au pillage, à la corruption,

    Tien ce passage s’ incèrerait très bien dans l’ouvrage 1984, n’est-ce pas.

    Le retournement: le fascisme devient la victime, et le Chavisme du fascisme.

    À mon avis ces anarchistes sont plutôt des fascistes. Pour la droite néo-libérale fasciste, rien de telle que de semer la confusion. Un grand Anarchiste qui donne dans les réalités et vérités alternatives.
    Savez-vous de qui je parle, même certaine de sa famille a parti le bal des faits alternatifs.

    Bien, je vois que l’anarchisme est bel et bien une patente instrumentalisée et qui ne veut rien dire.
    Du n’importe quoi, du réactionnair pur et simple.

    Je vous conseille de lire ce petit article, et vous verrez le portrait psychologique du parfait anarchiste de droite comme l’est cet article. Sans doute comme Macron ni de droite ni de gauche, bien au centre de la domination néo-libéral: La Pensée Unique, ni de gauche ni de droite…….Nous on ne fait pas de politique, juste des affaires……

    Patri Friedman, petit-fils de…, flotte en eau ultralibérale
    Pierric Marissal
    Mercredi, 3 Septembre, 2014
    ««  L’individualisme n’a plus de bornes : si les pauvres ont envie d’être riches, il suffit qu’ils travaillent et fassent des efforts pour y arriver, si d’autres ont envie de devenir esclaves, pourquoi les en empêcher, et si un milliardaire veut devenir un homme bionique immortel, ce doit être un modèle à atteindre. »»
    http://www.humanite.fr/patri-friedman-petit-fils-de-flotte-en-eau-ultraliberale-550733?IdTis=XTC-FT08-AI57XA-DD-DE35I-D2T5

    Vous devriez vous renseignez sérieusement sur le Vénézuéla.

    Je suppose que Cuba est un pays encore pire, sur le plan de la dictature.

    Vous méprenez liberté et enfant gâté. La liberté se mesure a la maturité et au discernement, et non à l’envie de……….

    D’ailleurs, il y bien des mots qui sont porteurs, plus de symbolisme que de réalité. Mais là encore, être capable de faire la nuance. Je crois que le mouvement anarchiste n’est pas plus que le mouvement hippy des années 60. Une rêverie versus de la frustration «« …..non su »». Je vous conseille de lire sur la sémantique générale de Korzybski.

    J'aime

  2. Bonjour.

    Venezuela : Plus de 30 000 candidats à l’Assemblée Constituante
    Publié le 3 Juin 2017 par Bolivar Infos
    Catégories : #Venezuela, #assemblée nationale constituante, #élections au Venezuela
     
    Caracas, 2 juin (RHC)- Plus de 30 mille Vénézuéliens ont présenté leur candidature à l’Assemblée Nationale Constituante.
     
    Depuis le palais présidentiel de Miraflores, le chef d’état Nicolás Maduro, a rappelé que le Conseil National Électoral a prorogé de 24 heures le délai d’inscription.
     
    Nicolás Maduro a souligné que tous les bureaux de l’organe électoral maintiendront ouvertes leurs portes afin qu’un plus grand nombre de personnes puissent présenter leur candidature.
     
    Il a également annoncé que les forces patriotiques révolutionnaires et bolivariennes, de façon unitaire, participeront, à partir de demain, à la collecte de signatures en faveur de l’Assemblée Nationale Constituante.
     
    Edité par Reynaldo Henquen

    http://bolivarinfos.over-blog.com/2017/06/venezuela-plus-de-30-000-candidats-a-l-assemblee-constituante.html

    Maduro , un vrai dictateur dans la pure tradition fasciste

    Cris réveillez-vous.
    Mais c’est vrai un libertarian est un affranchi……de quoi au juste ?

    J'aime

  3. La Démocratie .
    Mais, lisez le.
    Voici un article éloquent sur l’esprit fasciste qui ne connaît pas de borne, puisqu’il est affranchi.
    La belle « démocratie » de Fidel Castro – AgoraVox le …
    http://www.agoravox.fr
    L’ancien chef d’État cubain Fidel Castro est mort à La Havane ce vendredi 25 novembre 2016 à l’âge de 90 ans. Bien qu’en retrait de la vie politique …

    http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/la-belle-democratie-de-fidel-186934

    Maintenant lisez ce commentaire.

    COMMENTAIRE

    Jacques-François Bonaldi 1er décembre 2016 19:34

    Puisque vous nous présentez votre vision condescendante et hautaine de la « démocratie cubaine », même si elle fait de clichés et d’a-peu-près, vous voudrez bien, j’espère, lire la mienne : elle est tirée d’un livre sur Cuba qui sera publié prochainement sur Internet.
    Bien à vous
    Jacques-François Bonaldi (La Havane)
    Que se passe-t-il dans le pays si vilipendé en matière de « démocratie », où, à en croire la presse internationale, sévit la féroce dictature de deux frères impitoyablement accrochés au pouvoir comme des arapèdes à leur rocher depuis plus d’un demi-siècle ? Eh bien, il s’avère que toutes les grandes décisions, toutes les lois capitales touchant l’ensemble de la société et la vie des citoyens sont, non seulement votées en fin de parcours, mais encore, dès le départ, analysées, consultées, amendées par l’ensemble de la population à travers ce qu’on appelle ici les organisations sociales et les organisations de masse (d’aucuns les appelleraient aujourd’hui d’un terme plus à la mode : la « société civile »…), à savoir les Comités de défense de la Révolution (CDR) institués au niveau de quartier, la Fédération des femmes cubaines (FMC) qui regroupe volontairement les membres du sexe féminin à partir de quatorze ans, l’Association nationale des petits agriculteurs (ANAP), qui rassemble les paysans privés, la Fédération des étudiants (FEU), la Fédération des élèves de l’enseignement secondaire (FEEM), autrement dit les lycéens, la Centrale des travailleurs de Cuba (CTC), qui concerne tous les travailleurs. Le premier exemple de ce débat intense étendu à tous les secteurs de la société cubaine remonte à 1975-1976 quand, une fois dépassée la pire époque de lutte de classes et de combat ouvert contre l’impérialisme étasunien, la Révolution cubaine décida de s’ « institutionnaliser » et se dota d’une Constitution inscrite dans les fibres même de la nouvelle société : son avant-projet fut discuté, à compter du 10 avril 1975, par 6 216 000 personnes dans des milliers de réunions d’un bout à l’autre du pays. La commission constituante créée dans ce but prit en considération les modifications proposées à l’Introduction du texte et à 60 des 141 articles ; le Premier Congrès du Parti communiste (décembre 1975) approuva cet avant-projet qui fut soumis, en février 1976, à référendum : 5 602 973 Cubains, soit plus de 98 p. 100 des électeurs, l’entérinèrent. Cette Constitution, promulguée le 24 février 1976, fut soumise à ce même processus en 1992, quand, les circonstances internationales et donc les conditions de survie nationales de la Révolution ayant radicalement changé, elle fut remaniée dans un certain nombre de ses articles clefs, débattue dans tout le pays puis adoptée par référendum. En juin 2002, face à la politique extrêmement agressive de l’administration Bush fils, résolument décidée à obtenir ce qu’aucune des précédents n’avait obtenu, liquider la Révolution cubaine, 8 198 237 Cubains votèrent un amendement à la Constitution aux termes duquel le socialisme à Cuba était irréversible et irrévocable (soit dit en passant, la Constitution française a prévu ce même cas de figure puisque son article 89 stipule : « La forme républicaine du Gouvernement ne peut faire l’objet d’une révision ») et qu’aucun gouvernement ne peut établir de relations avec une nation étrangère en butte à des pressions ou à des menaces.
    Ce fut le cas, toujours dans les années 70 et 80, du Code de la famille. Ce fut le cas, dans ce même contexte de Période spéciale, pour les lois économiques et sociales modifiant un certain nombre de règles du jeu, qui furent toutes analysées auparavant dans ce genre d’assemblées (sans référendum cette fois-ci). En 2008, ce fut celui de la nouvelle Loi de sécurité sociale qui, non par motivation idéologique néolibérale, mais à cause de circonstances économiques et démographiques contraignantes dans un petit pays sous-développé (pour cause de vieillissement de la population, il manquera 700 000 bras d’ici 2018), éleva graduellement l’âge de la retraite de 55 ans à 60 ans pour les femmes, et de 60 à 65 ans pour les hommes, institua une petite prise en charge par les travailleurs de la sécurité sociale et modifia le nombre d’années de travail. Le Code du travail, qui datait de décembre 1984, fut débattu dans les mêmes conditions voilà quelques années.
    Dans un autre contexte, en 2011, le parti soumit ses Orientations de la politique économique et sociale du parti et de la Révolution, non simplement à ses militants, mais à l’ensemble de la population, car il estimait que ce document capital qui trace la voie à suivre dans la « modernisation et l’actualisation du modèle économique et social de Cuba » pour les prochaines années, devait être analysé, débattu et amendé par l’ensemble de la population. Et celle-ci le fit pendant des mois : 163 079 réunions réunissant 8 913 838 participants (cellules, centres d’étude, centres de travail, quartier, CDR, etc.) qui firent 3 019 471 interventions regroupées finalement en 781 644 opinions, dont plus de 395 000 furent finalement acceptées et servirent à la reformulation des 291 Orientations initiales pour les augmenter jusqu’aux 313 Orientations finales que le Sixième Congrès du parti communiste adopta en avril 2011.
    Et c’est justement parce que, en avril 2016, le Parti, jugeant que le Septième Congrès serait centré sur l’analyse de la mise en œuvre de ces Orientations et qu’il ne s’agissait, somme toute, que du suivi du précédent, n’a pas soumis les documents correspondants au même débat public que des militants et des secteurs de la population ont estimé qu’il manquait quelque chose et que, soumis à cette pression, le parti a décidé de ne considérer les documents comme définitifs que lorsqu’ils auront été débattus dans les prochains mois par les organisations sociales et les organisations de masse ! Si bien qu’à compter du 12 juin et jusqu’au 22 septembre 2016, les deux documents clefs débattus au Septième Congrès du Parti communiste et engageant l’avenir de la nation seront discutés par l’ensemble de la population dans les  centres de travail et à travers les organisations politiques et de masse qui regroupent l’ensemble de la population, à savoir : « « Projet de Conceptualisation du modèle économique et social cubain de développement socialiste » et « Projet de Plan national de développement économique et social d’ici à 2030 : Proposition de vision de la nation. Axes et secteurs stratégiques ».
    De même, il a été annoncé qu’au moment opportun la population devra débattre de différents amendements à introduire dans la Constitution pour l’ajuster une fois encore aux modifications apportées dernièrement à l’ordre économique du pays, puis les approuver par référendum.
    Que je sache, rien de ce genre n’existe dans les si « démocratiques » États-Unis, pas plus d’ailleurs qu’en Europe… Dois-je rappeler que la classe politique française a voté en 2008 (rien moins qu’à Versailles, de si sinistre mémoire pour le peuple révolutionnaire, quel symbole !) une profonde réforme de la Constitution française, et tout ceci en catimini, sans que ledit peuple ait eu son mot à dire. Les syndicats ont-ils eu quelque chose à voir, fût-ce de loin, avec la loi Macron ? Une seule des lois ou décisions néolibérales d’un gouvernement censément « socialiste » a-t-elle discutée avec les travailleurs ou la population ? De quoi se plaignent les travailleurs français et pourquoi sont-ils descendus dans la rue et font-ils grève depuis deux mois sinon parce que, justement, la loi du travail (oui, « du », parce que je me refuse à écrire ce français qu’on prendrait pour de l’anglais !) a été préparée sans leur participation et « votée » par l’Assemblée nationale à coup, une fois de plus, de 49.3 ? Dois-je rappeler comment a été entériné le nouveau traité de Lisbonne, ou le mépris par lequel on a traité le vote irlandais, ou encore, dans un autre contexte, la façon dont on a fait la guerre à Hamas parce que le peuple palestinien de la bande de Gaza avait « mal voté »… !

    Lisez 1984, très instructif. Comme on dit la réalité dépasse la fiction. Un aitre dicton, les prophéties qui s’auto-réalisent.
    Il y a des gens tellement bête en ce monde, n’est-ce pas.

    Et pourtant, l’éradication de la pauvreté, dans l’année qui vient, est possible dans les pays riches.

    Que les US cessent d’harceler Cube, et les pays d’Amérique latine. Qu’ils cessent d’étouffer le potentiel révolutionnaire par la démesure. Crime contre l’humanité, l’ultime retour des barbares. Pour une vue d’ensemble.

    L’anarchisme et la pensée unique, un tandem qui s’ignore. Alors c’est une bonne stratégie, l’instrumentalisation.

    J'aime

    1. Dernier commentaire trop long et je n’arrive pas à me concentrer, désolée.

      Il existe de toute façon un fascisme de gauche et un fascisme de droite. Perso, je pense que le fascisme de gauche a plus apporté à la population en général que celui de droite, si il existe encore une gauche et une droite en ce bas monde. Ne serait-ce – pour le fascisme de gauche – l’accès à l’éducation. Si tu cites Cuba, c’est quand même le pays qui fournit le plus de médecins hyper-compétents qui sont envoyés maintenant aux quatre coins du monde lors de catastrophes humanitaires.

      Il y a eu, dernièrement, des interviews de jeunes Cubains et Cubaines sur leur vie à Cuba. Si les conditions de vie sont dures, ces jeunes ne se plaignaient pas du système politique en place, non pas parce qu’ils avaient peur d’être entenduEs, mais qu’ils n’en avaient rien à foutre de la politique. Et je crois que beaucoup de gens vivent mieux si ils ne s’intéressent pas à la politique. Le problème, actuellement, c’est que c’est l’économie qui gère la politique et le capitalisme va engendrer une dictature générale si il n’est pas encadré.

      J’habite en Suisse et, en bonne Helvète, je suis appelée au moins 3 fois par années à voter parfois, voire souvent pour des imbécillités. Ce que je remarque aussi, c’est qu’à l’air de la virtualisation de la vie privée, cette dernière a de moins en moins de libertés, ceci pour la petite histoire. Pour la grande histoire, c’est que le niveau de tolérance baisse de plus en plus et on doit voter pour des lois liberticides à tomber par terre. Je suis parfois à me demander quand viendra l’ère de demander la permission de péter. Bref, je me sentais plus libre avant qu’à l’heure d’aujourd’hui. On est à l’heure de la vitesse et de la rentabilité au détriment, souvent, de la qualité. Et lorsque j’écoute les gens, je me dis qu’il y a en touTEs un petit dictateur qui sommeille.Pour tout dire, chez nous, les gens ne se sont jamais sentis autant en insécurité alors que le taux de criminalité a drastiquement baissé.

      Je crois même, en lisant certains textes des nouveaux mouvements anarchistes, qu’il y a un problème de fascisme et le vrai anarchisme ne peut exister tant que les égos seront sur-dimensionnés. Or, le sur-dimensionnement de l’égo est favorisé dans notre société actuelle et le système de castes existe autant chez nous que dans les pays en voie de développement.

      Je vais faire, si j’ai le temps, un petit article sur le comment sont relayés les informations au sein même des grands groupes journalistiques et ce, avec preuve à l’appui. Toujours est-il que la situation au Vénézuéla est confuse et qu’il est bien de relayer certains points de vues de certaines mouvances en place pour essayer de démêler le vrai du faux, chose ardue à exécuter lorsqu’on importe des guerres.

      PS : c’est aussi pourquoi, au début de notre blog, nous cherchons à éviter de parler des conflits qui ont lieu en dehors de notre sphère de compétence. Si nous avons abordé le thème du Vénézuela, c’est uniquement parce qu’une de nos apodicticienne hispanique nous a alertéEs sur ce qui se passe en Amérique du Sud, Une Amérique du Sud qui doit se reconstruire après les diktats imposés de force par les USA. Ce que nous devons aussi dorénavant faire depuis que Trump est au pouvoir.

      Amitiés
      Gene

      J'aime

  4. Genephys, arrêter avec vos amalgames. Le fascisme c’est le fascisme. Mais la gauche est facilement noyauté comme le démontre la France. Le PS-hollande néo-libéral a, dans le continuum de la méthode du cheval de Troie, avec le PCF par ses tergiversations, contribué à disqualifier la gauche. Et les médiats, et les BHL et ci. (grâce à l’amalgame: les extrêmes) ont facilité la monté du fascisme comme repoussoir vers la droite (une tactique qui marche encore). Le néo-libéralisme, qui a le contrôle des grands médiats, s’en sert justement pour mousser la confusion et ça marche (le su et le non su de Korzybski). Et ça marche tant qu’on ne l’a pas vue. Mais une foi vue, on est beaucoup plus circonspecte. La gauche a du ménage à faire, expulser les faux et se mettre à niveau.
    Trouver les réponses adéquates à la crise écolo-social-économique, et de changer la structure du pouvoir politique.
    L’exigence d’une Constituante et d’un Nouveau pacte Social-Économique est impératif pour une nouvelle Constitution: la VIe République par les citoyennes pour les travailleurs.

    Restez avec vos amalgames, alors vous faites parti du problème et non de la solution.
    La manipulation, c’est l’arbre qui cache la forêt. Ici, les solutions à porter de mains. Détourner les regards de l’Alternative, que vous n’essayez même pas, comme tant d’autres, de voir.

    Pour établir la validité d’une solution , il suffit de lui faire passer le test de base. Qu’est ce que cela me rapporte, à moi, à ma famille, à l’organisme social, à mon milieu de vie parce qu’il a des effets collatéraux sur moi et moi sur lui.

    Notre vrai pouvoir réside dans la vision d’ensemble et le questionnement (sans compromis).
    Discerner, par exemple le complexe économique dominant, ce qui est vrai et ce qui est faux (Krishnamurti), et c’est en le questionnant dans sa globalité qu’apparaît le faux du vrai et le vrai du faux.

    Voyons un exemple concret de la nature de l’économie financière de l’idéologie néo-libérale.

    Lisez l’article (CADTM) Qui sauve qui ?

    Le communisme de 1917 a fait faillite. Le communisme du XXIe siècle fera-t-il de même ?
    En tout cas une chose est sûr, c’est le néo-libéralisme qui mène le balle. Le Chine et la Russie l’ont épousé semble-t-il ?
    En Russie, la mafia russe semble bien avoir infesté la plupart des points névralgiques de la société russe. Le peuple Russe est mal barré si c’est bien le cas.
    La Chine a maintenant sa classe moyenne confronté aux mêmes maux occidentaux, la peur de perdre son pouvoir d’achat et ses nouveaux milliardaires (I%).

    Le problème c’est l’économie.

    Il faut un nouveau paradigme économique. OUI NON

    Et la France a une expertise: la cotisation. Mais sans doute mal comprise ?!

    J'aime

  5. Qu’est-ce qu’un system ?
    C’est une multitude de rouage qui boucle le tout.

    Le capitalisme est un système compliqué qui sert à s’accaparer de la plus value (pour faire court) et l’état de droit legitimise le système.

    La cotisation répartie la richesse comme l’enseigne le programme du CNR d’après guerre.

    Lisez l’article: Appel: le tout PIB à la cotisation
    .http://www.reseau-salariat.info/3d02042ea4f8daa3b5dda0f837ed0971?lang=fr

    Et l’avènement des coopératives autogérées par les travailleurs, du salariat et du revenu de base adéquat libèrera l’Homme du phénomène de l’exploitation de l’homme par l’homme et de la fausse croyance que la dignité de l’Homme réside dans le travail. Alors on pourra réellement parler de l’anarchie.

    J'aime

  6. Pourquoi, la France et la G.-B. ont détruit la Lybie ?

    Un élément de réponse.

    mercredi 19 août 2009
    Khadhafi fait mieux qu’Obama, il distribue directement aux familles.
    Kadhafi entame la distribution directe des revenus pétroliers à chaque ménage libyen.
    Écrit par Sana Harb, Yawatani

    «« La décision de Kadhafi est en tout cas une attaque frontale contre le pouvoir économique de la bureaucratie en Libye. De quoi donner des idées ou des ennuis à d’autres pays pétroliers…
    Selon le colonel Kadhafi, il n’y a qu’« une seule caisse en Libye », celle qui est alimentée par l’argent du pétrole. »»
    http://desiebenthal.blogspot.ca/2009/08/khadhafi-fait-mieux-quobama-il.html

    Et le même modus operandi se met en place en Amérique latine.

    Un peu d’histoire.

    Extrait du « Manuel d’histoire critique »
    Et le Paraguay découvrit le libre-échange

    Quand il trouve porte close, le libre-échange sait s’imposer par les armes. Adepte d’un protectionnisme rigoureux, le Paraguay en a fait la douloureuse expérience entre 1865 et 1870, lors de la guerre de la Triple Alliance qui l’opposa au Brésil, à l’Uruguay et à l’Argentine. Financés par les milieux d’affaires londoniens, ces trois pays sont parvenus à le soumettre à l’économie-monde britannique.

    http://www.monde-diplomatique.fr/communiques/141016.html

    J'aime

  7. Il y a une simple logique qui semble nous échapper.

    Quand on nous attaque on se défend.

    Les deux tours 9/11 (le symbole de la finance mondiale) sont la réponse à de nombreuses et incessantes attaquent de l’Occident pour ses intérêts extra-territoriaux. Le mobile a été déplacé du fait de répondre à de multiples agressions (le mobile en soi de se défendre) à une manipulation idéologique de guerre entre l’Islam et__ l’occident ou la finance (ce n’est pas tout à fait la même chose?), __deux civilisations. Les médiats occidentaux en ont fait leur choux gras, et de fil en aiguille, le mensonge est devenu vérité (la question se pose ?!).
    Quoi de plus mobilisateurs qu’une cause de civilisation, une identité partagée par 1 milliards d’adhérents à l’Islam. Il y a de quoi puisé une armée qui encore n’est pas battue, et qui sait quel événement viendra la reconstitué encore plus fortement. Et en face à peu près 1 milliards d’occidentaux convaincus de leur bon droit de la guerre préventive illimitée. L’Amérique Latine, l’Afrique, l’Extrême-Orient….. sont autres, malgré l’amalgame des valeurs occidentales à leur culture.

    Mais maintenant que le néo-libéralisme règne, il a la prétention de remplacer systématiquement les États de Droits qui ont fait faillite et que le néo-libéralisme tente de réhabiliter pour le temps de son repositionnement hégémonique: L’industrie managériale au commande, les deux mains sur le volent.

    Je conseille de regarder ce petit document : le néo-libéralisme se remet à niveau : le statu quo à valeur ajoutée. (Mon intitulé)
    Sur canal savoir (Québec)
    Les Rendez-vous avec nos PDG 2017
    L’épisode
    Sophie Brochu
    Sophie Brochu, présidente et chef de la direction à Gaz Métro, pose la question : sommes-nous collectivement prêts pour la suite ?
    http://www.canalsavoir.tv/emission/pdg_2017
    Pour visionner la vidéo : cliqué sur (voir l’épisode) au bas de l’image.
    Ou
    http://www.canalsavoir.tv/videos_sur_demande/pdg_2017/sophie_brochu

    Aimé par 1 personne

  8. Cher Alain,

    Te lire est très intéressant et instructif.

    Mais j’ai beaucoup de peine, ces temps, à défendre des notions qui n’existent pas chez les jeunes, ce qui me donne un certain coup de vieux derrière les oreilles.

    Tu parles de mafias russes. Mais la mafia est de base italienne et participe à une économie globale et gangrène les divers pouvoirs en place. Cela ne se fait pas seulement en Russie, dans les pays des Balkans, mais dans divers pays européens aussi. D’ailleurs, Aniouta a publié un article sur les révélations d’un ponte mafieux. Perso, je peux te conseiller des lectures plus divertissantes basées sur des analyses réelles de l’impact des diverses mafias dans le monde. Rien que les enquêtes de Fabio Montale de Jean-Claude Izzo « Total Khéops », « Chourmo » et « Solea ».

    J’ai aussi côtoyé des mafieux sans faire partie de leur sphère. Donc j’ai quand même une petite idée sur la question.

    La mafia est même millénaire chez les chinois où elle est plus connue sous le nom des « triades ». C’est pourquoi, on voit que c’est une économie et un système de l’ombre qui fonctionne et qui profite du chaos général pour faire leurs trucs en douce.

    Dans ce chaos dans lequel on vit, il y a divers systèmes essayés pour éviter les guerres civiles. Pour cela, il suffit de monter les gens les uns contre les autres et je ne peux que te conseiller de regarder l’excellent film de Martin Scorcese : « The gangs of New York ». Ainsi, tu verras que l’histoire ne fait que se répéter et m’est d’avis que cela n’est que le seul moyen de réguler la population humaine selon les ressources à disposition, l’homme n’ayant plus de prédateurs naturels que lui-même.

    Alors, on peut avancer toutes les théories qu’on veut. Il y a des humanistes utopistes, des manipulateurs pervers-narcissiques, des sociopathes et c’est chez ces deux dernières cathégories que l’on trouve le plus de dirigeants, que ce soit à la tête d’un État ou à la tête d’une société.

    Et n’oublions pas le « discours de la servitude volontaire » et relisons « Caligula » de Camus qui, à mon avis, a été très mal compris…comme beaucoup de livres de Camus d’ailleurs, qui sont trop souvent lus et compris au 1er degré.

    Amitiés
    Gene

    J'aime

    1. Bonjour geneghys.

      Oui la mafia est partout. Il n’y a que les gouvernements qui n’y sont pas. Aucune volonté.

      Mais les Peuples en réorganisant l’économie peuvent changer la donne. C’est ma conviction.

      Et quand je vois la multitude d’idéologie nouvelle, qui ne sont que des déclinaisons d’idée arrêtée versus notre réalité humaine, je me dis qu’il y a beaucoup de petits chefs derrière. Le libertarisme, ça veut dire quoi ? Une version anarchique ?

      C’est comme les recherches de Darwin, à force d’examiner, de regarder les détails et de faire les liens de son observation, il en est venue à la vue d’ensemble traduite en ces mots: l’Évolution Naturelle.
      Il n’a pas fait de conclusion, l’emploi de ces deux mots n’expriment pas une conclusion, mais un constat.
      Par contre les idéologies du temps (voir le texte, Crime contre l’Humanité, l’ultime retour des barbares) ont instrumentalisé ses travaux, selon leurs idéologies, leurs mobiles. Voir les passages sur la question dans le texte Crime…….Le néo-libéralisme est subtile. La science en soi n’est d’aucune idéologie, bien que les scientifiques soient plein de billais. Heureusement qu’il y est encore des scientifiques assez intègres. Le problème, c’est la récupération de la recherche aux fins du complexe militaro-industriel-bancaire (une idéologie de domination).

      Cuba, au départ était ouvert aux US, la proximité rendait facile les échanges dans le respect des choix. Mais les US ont poussé Cuba vers le communistes et le rapprochement avec L’URSS. Plus vous acculer un animal au mur, et plus il devient dangereux. Un principe simple de la nature du vivant qui a pour but de survivre.

      Mais sur le plan humain, ce jeu finit par se renverser tout ou tard. Seul le rapport de force est déterminant. Le rapport de force entre l’UE et les pays est facile à comprendre. Les partis au pouvoir ont donné les pouvoir à l’UE. Mais comment procède-t-il à ce transfert de pouvoir. En légalisant ce qui est moralement inacceptable. Sans doute une notion dont le libertarisme c’est affranchi, prônant le chacun pour soi et le tous contre tous. Le libertarisme n’est que la forme débridé du conservatisme et de la nouvelle idéologie na de gauche ni de droite.

      Et bien, moi je suis humaniste et de gauche. Liberté, égalité fraternité, l’Humain d’abord dans le respect de la Nature et la reconnaissance que la plus grande découverte de tous les temps et qui est récente, à l’échelle du temps géologique, il y a à peine quelques secondes de cette découverte, et qui est le rendez-vous extraordinaire pour l’Humanité: l’Évolution Naturelle.
      Méditez là-dessus.

      Krishnamurti: voir la vérité d’une chose.

      Comme je peux le constater, les anarchistes sont plutôt des néo-libéralistes qui se voilent la face.
      Vos valeurs: la dérèglementation et surtout faire ce que l’on veut.

      Sur le plan économique, UBER est de la plus pure démagogie avec son économie de partage, de l’exploitation à valeur ajoutée. Mais pour le voir clairement, il faut deux choses , la vision d’ensemble et le questionnement. Et connaissance de l’Histoire, qui est l’histoire de l’exploitation de l’homme par l’homme, excusable selon les époques du passé, ignorance oblige. La notion de l’exploitation de l’homme par l’homme est récente, tout comme le mouvement de la libération de la Femme, etc…
      L’ignorance, n’est plus de ce monde, mais la malhonnêteté intellectuelle, oui. Les Trumps avec leur vérité alternative, Macron avec son ne de gauche ni de droite, il serait au centre de la cour du néo-libéralisme. Macron joue du double bind, ici. 1984.

      Je vous conseille de lire le chapitre 1 du livre de Jean-Marie Abgrall, tous manipulés tous manipulateurs.

      Pour le Chavisme, le même modus operandi US-occidental que Cuba, que le Chili d’Allende.
      Vous trouvez normal la quantité de pays attaqués depuis la fin de la Deuxième Guerre. Ça ne vous fait pas poser de questions ?!

      Maduro, un drôle de dictateur, il initie la Constituante citoyenne.

      Criss informez-vous. Ouvrez les yeux.

      Ce que fait Maduro face à la violence, la même chose ici même au Québec tab…Printemps Érable, quand les casseurs se manifestent, ou provocations…….ou…….
      HA ! Mais le Vénézuéla est une dictature et le Québec est une démocratie.
      Arrêter de vous faire manipuler par des mots et des montages d’images de la droite fasciste.
      Vénézuéla Infos WordPress.

      Il y a une guerre économique et une conspiration contre le Chavisme. Tellement de batons dans les roues que l’économie stagne. Cuba, enlever l’embargo, et laisser le faire des échanges librement, mais librement , pas sous le soi disant marché libre qui est rempli de conditions néo-libérales.
      La réglementation est là pour protéger la vie, la dérèglementation est là pour protéger les profits libertariens-conservateur, autrement dit le néo-libéralisme sauvage.

      Le saccage économique de la Grèce, la destruction pure et simple. de l’Irak, de l’Afghanistan, de la Lybie…… L’Amérique Latine……
      Médiatisation systématique de mensonges et démonisations.

      Krishnamurti: pour vous est-ce une idée ou un fait ? Non, pour vous c’est……. quoi ?

      Nouveaux sur notre sitehttp://bolivarinfos.over-blog.com

      En page d’accueil:

      1)Venezuela : Un nombre record de candidats à l’Assemblée Nationale Constituante, un article de Telesur du 4 juin 2017 traduit par Françoise Lopez.

      2)Venezuela : L’avenir et l’Assemblée Nationale Constituante, un article de Cubadebate du 4 juin 2017 traduit par Françoise Lopez.

      3)Venezuela : 54% des Vénézuéliens considèrent l’Assemblée Nationale Constituante comme un espace de dialogue,un article de Telesur du 4 juin 2017 traduit par Françoise Lopez.

      4)Cuba : 6 idées de Fidel sur l’environnement,un article de Cubadebate du 5 juin 2017 traduit par Françoise Lopez suivi par la Réflexion de Fidel  « Une espèce en voie d’extinction » du 21septembre 2009.

      Aimé par 1 personne

      1. Bonjour Alain

        On a les mêmes infos avec Venezuela WordPress info que je tente de relayer un max, mais parfois, les choses n’y sont pas si claires que ça non plus. C’est pourquoi, si je ne sens pas le truc, je ne relaie pas l’article.

        Ce qui m’étonne, c’est que tu cites souvent Krishnamurti, grand gourou des années 1970-fin 1990. J’ai eu le plaisir de lire ce « philosophe » et, si ça ne choque pas les hommes, les femmes en prennent pour leur grade. Et il n’y a pas de pitié. Que ce soit pour les femmes mariées ou non. En fait, c’est comme dans les temples bouddhistes d’Asie : la « nonesse » se contente des basses besognes afin que le confort des moines soit assuré. On ne verra jamais une moine femme dans le bouddhisme. De même que, contrairement aux croyances diffuses dans le monde occidental, le Dalaï Lama ne veut pas paraître sur la même page de magazine si il y a un article ou un portrait de femme. J’habite à côté d’un centre bouddhiste tenu par un « grand rimpoché » et, je ne peux que sourire lorsqu’il y a un séminaire de conférences.

        C’est pourquoi je préfère de loin la philosophie du « Tao » de Lao Tseu et ça, depuis des lustres. Et si le disciple Confucius s’est pris de bec (selon la légende) avec le maître, c’est qu’il était évident pour lui que la philosophie telle qu’enseignée par Lao Tseu ne pouvait s’appliquer à toute une société. C’est pourquoi Confucius a érigé une première « mouture ou bible » qui pouvait s’appliquer à un peuple qui subissait la lois des saigneurs de guerre.

        Quoiqu’il en soit, il suffit de lire beaucoup sur la Chine et son histoire pour comprendre que le Tibet a toujours été un terre revendiquée par les Chinois depuis la nuit des temps…les TibetainEs sont encore aujourd’hui à plus de 70% animistes, et que le bouddhisme est venu de l’Inde bien plus tard sur les hauts plateaux du massif himalayen. Animisme que l’on retrouvera dans des contrées africaines ainsi que dans les deux Amériques, avant que ces deux continents soient colonisés par le capitalisme.

        De plus, si tu lis les blogs d’Alain Bertho, tu t’apercevras que les bouddhistes – ou les hindouistes – ne sont pas des peuplades douces, gentilles et tolérantes. Je crois même que dans notre monde occidentale, même si il se développe des cellules nationalistes (la nation…encore un terme qui ne date qu’à partir du 19e siècle !), nous sommes moins violentEs qu’en Asie. Nous avons tendance à angéliser tout ce qui vient de l’Inde et de ses alentours. C’est injuste pour les autres continents qui n’ont appris le sens de la « Propriété » qu’avec l’avènement des premiers colons.

        Bref, je suis un peu fatiguée là. Je n’ai plus la santé pour tenir des débats en plus de tout ce que je devrais faire…et que je ne fais plus, du coup !

        Amitiés
        Gene

        J'aime

        1. Bonjour M. geneghys.

          «« Ce qui m’étonne, c’est que tu cites souvent Krishnamurti, grand gourou des années 1970-fin 1990. J’ai eu le plaisir de lire ce « philosophe » et, si ça ne choque pas les hommes, les femmes en prennent pour leur grade. »»

          Ce que j’ai lu ne me donne aucune indication sur ««« les femmes en prennent pour leur grade »»»
          Et j’ai pratiquement tout lu, en constatant qu’il reprenait les mêmes thèmes mais avec une approche différente. Pour provoquer un Insight, une prise de perception versus la pensée. Il employant aussi le terme de vue pénétrante.

          J’ai lu à la fin sa biographie officielle par Mme. Mary Lutyens
          Je ne vois toujours pas pour «« les femmes en prennent pour leur grade »»

          Dans ces années, le mouvement de libération a fait des avancés dans certains endroits de la terre. Et il reste un immense travail à faire, et nous sommes en 2017.
          D’ailleurs, le néo-libéralisme instrumentalise au boutte les droits de l’homme à leur propre fin.
          Un prétexte idéal pour engager les guerres humanitaires, mais à valeur ajouté, sans limite. Ainsi le flux d’armements coulent à flot. Avec les exigences de Trump (vérité alternative), même le Canada va augmenter le budget militaire. Reste à savoir où il va couper ? La politique conservatrice a de beaux jours. Le PLC et la PCC, les deux faces de la même médaille.

          D’ailleurs vous dites GOUROU ?!
          Pourtant il a été claire quand il a dissout le mouvement, je ne suis ni un sauveur, ni un gourou, ni un prophète……….Il a eu la vue pénétrante que les organisations, (fut elle anarchique, moi) crée le conformisme, l’Éteigneur du questionnement. Il a vue le serpent de la conclusion. C’est mon opinion.

          D’ailleurs quand j’examine sa pensée, il ne distingue pas l’homme ou la femme. Il distingue les égos de la perception. Le fait de voir ou l’idée de voir.
          En tout cas, c’est à chacun de faire ses propres recherches et de prendre les sources qu’il veut.
          Moi je propose Krishnamurti, Jean-Marie Abgrall (tous manipulateurs tous manipulés ch 1), les trois ouvrages sur la psy. trans-personnelle de Stanislav Grof, l’introduction de la sémantique général de Korzybski par par H.Bulla de Villaret, de voir attentivement le document Naissance sans Violence de M. F. Leboyer , mais se préparer un peu pour ne pas tomber dans les aberrations émotionnelles, je l’ai constaté lors de la seule présentation que j’en ai faite.
          Pour comprendre ce phénomène de débordement émotionnel à la vue du document Naissance sans Violence, chez beaucoup. Et bien lire le Royaume de l’inconscient humain de Grof, et le chapitre 5. comme si l’on voulait savoir, du livre La Connaissance Interdite, de Alice Miller. Et pour y parrer selon.

          Où je vais avec ça ?
          Et bien le néo-libéralisme est un système soutenu par une multitude de rouages. Et pour l’alternative à ce système, et bien il nous faudra beaucoup de visions pénétrantes.

          Un exemple concret.
          Qu’est-ce qui permettrait à court terme, de faire disparaître la pauvreté dans le monde ?

          L’individu-entrepreneur ?
          Le coopératisme ?
          Le revenu de base ?
          La bonne volonté du 1% ?
          Le complexe militaro-industriel-bancaire ?
          Quoi d’autres ?

          La vue d’ensemble et le questionnement ?

          Tous les humains ont accès à la vue d’ensemble et au questionnement, Non parce que les conflits sont l’ultime barrière. Un psy a dit que l’homme est enfermé dans une enceinte plus solide que du béton, et c’est une idée.

          Krishnamurti: pour vous est-ce une idée ou un fait ?
          Qu’est ce que le temps ?

          J'aime

          1. Pas eu le temps de lire vos commentaires, Alain.

            Mais tu me sembles très impliqué sur notre blog et cela nous fait plaisir. Si tu accepterais de canaliser vos ardeurs sur un certain mode de fonctionnement, serais-tu heureux de faire partie de notre petite équipe et de publier des articles sur les AZAs.

            Cordialement
            Gene

            Faut que je file me suicider un moment 😦

            J'aime

            1. Bonjour M. geneghys.

              Merci de l’invitation, mais je vais rester commentateur.
              Votre site fait parti de ma liste de site où je fais des commentaires.
              Et puis, il y a tellement d’articles.
              Parfois on tombe sur un article qui vise vraiment juste.
              Je veux dire que l’article en question est objectif et décrit la situation telle qu’elle se présente, où s’est présentée exacte dans la description des faits.
              L’exemple le plus significatif sur ce point est l’article suivant, sur le site de ACTM, qui avec Attac font un boulot remarquable. Je crois que l’Histoire leur fera une place. Ma conviction.

              Donc l’article en question; Qui sauve qui ?
              http://www.cadtm.org/Qui-sauve-qui,13640
              Il montre clairement le procédé qui est très articulé et demande une grande cohésion du CARTEL (OMC et ci.).

              Par contre dénoncer sans solution approprié, est un pure coup dans l’eau.

              Je ne sais si vous avez vue le documentaire . La Prise.

              Un excellent document sur la crise de 2000 en Argentine et le mouvement des coopératives dont certaines vraiment autogérée.
              Mais avec Macri, le démantèlement sauvage est en cours, sans doute.

              Moi ce que je constate, c’est qu’il faut avoir une bonne boîte à outil. Les articles les plus pertinents et les sortir à point nommé.

              Comment dire.
              Répétez un mensonge suffisamment et il deviendra vérité , La dernière trouvaille, les vérités ou faits alternatifs. Une gracieuseté de la famille Trump.

              Mais si nous répétons une vérité avec démonstration à l’appui, cela réveillera.

              La FI fait un travail remarquable me semble-t-il, elle récupère tranquillement les travailleurs déçus tournés vers le FN.

              En tout cas tenons bon, parfois tout semble s’éteindre, puis un embrasement. Ça fait plus de 5 ans que je vis ses phases. Nous avons tous nos forces et nos faiblesses, nos erreurs, nos rectifications, mais le temps presse, le court terme nous courrons après. Mais pour éviter ce piège, il faut avoir en tête le court , le moyen et le long terme.
              Donc fair des choses parallèles dans le temps.
              Et pour ce qui est des articles, des nouvelles et des commentaires à faire le plus judicieusement possible, et bien je propose des choses à intégré sur le court terme, d’autres plus en marge qui demande plus de temps pour se faire une idée juste. Donc faut pas s’énerver. Il faut juste trouver sa place d’action et s’y tenir. Se limiter et non se disperser.
              S’inspirez les uns les autres. Reconduire une bone idée, un bon commentaire…. en respectant celui ou celle qui en est l’origine. Mais si vous voulez utiliser un de mes commentaires pour le mettre comme article. Seulement assurez-vous qu’il en vaille vraiment la peine et respecter l’origine.
              Mais soyez très judicieux. Un article, n’est pas un commentaire.
              Une façon de faire est d’y glisser un extrait judicieux en rapport avec l’article et d’y signaler l’origine.

              Par contre, comme exemple, il m’a fallut copier coller un commentaire dans son entièreté sur certains articles sur divers site. Il aurait trop compliquer de le retrouver pour les intéressés. Mais je signale l’origine de l’article du commentaire.

              Bon, c’est déjà long.

              Merci de votre invitation. Quand même.

              A.H.

              Aimé par 1 personne

              1. C’est que ce blog sous cette forme est déjà vieux de 7 ans. Avant, comme dit dans l’onglet qui explique la naissance de ce site, ce fusse déjà l’amalgame de 2 blogs, celui de Steph (Nosotros Incontrolados) et le mien (FAICMFSF 😉 clin d’oeil aux FrançaisEs qui commençaient à mettre des sigles incompréhensifs partout et qui voulait dire Front Apolitique International Contre la Montée du Fascisme Sous toutes ses Formes), blog qui a suivit une plateforme qui a mal fonctionné, mais qui fut une aventure informatique de plus de 5 ans. Sans compter le blog sur la plateforme Ning qui est devenue payante vers 2004, juste avant l’avènement de Face de bouc.

                Autant dire que cela fait maintenant 17 ans que je fais le Don Qui chiotte en vain, et il n’y a qu’à voir sous les différents onglets qui réunissent les divers articles thématiques des AZAs, que nous avons déjà tout dit et que plus rien ne nous étonne. Sauf que peut-être, avant, nous avions rêvé d’un monde meilleur et nous avons lutté pour que cela soit le cas, que l’informatique et la robotique serait un grand pas et d’un grand service pour l’homme. Comme nous nous sommes trompéEs ou voulu ne pas voir ce qui allait arriver. Le passage s’est fait en douceur. Les pages internet mettaient 3 plombes pour se télécharger et, petit-à-petit, tout a gagné en vitesse. Nous avions gardé le rythme d’aller plus vite que la machine, mais aujourd’hui, elle nous dépasse et je me sens de lâcher prise et de laisser ce combat à celles et ceux pour qui l’avenir a encore un sens.

                Perso, pour me préserver, je préfère déconner et je m’en porte mieux. Je dois faire attention à ma santé.

                Cordialement
                Gene

                J'aime

    2. «« Ce que fait Maduro contre la violence, c’est la même chose qu’au Québec.»» Ou ailleurs, n’est-ce pas ?!

      Mais avec l’interdiction formel d’utiliser les armes à feux. celui qui en fait fi est passé en court.

      M. genephys, après avoir lu le chapitre 1, tous manipulateurs tous manipulés.

      Je vus conseille trois livre de Krishnamurti:

      Commentaire sur la vie, tome 1
      Le temps abolie.
      Et un 3e que vous choisirez selon, commencez par celui-là.
      Mais regardez en vous.
      Vous n’avez jamais mangé de pommes, comment en avoir le gout ?
      C’est juste une exploration sans conclusion. La vie n’a pas de conclusion, elle est indéfinie.
      C’est un ami qui m’a mis sur la piste de l’indéfini.

      La Nature nous a affublés de facultés nous permettant d’avoir une vie heureuse, mais par erreur de perception……….

      Aimé par 1 personne

  9. Bonjour.

    Ces article en première page du Monde Diplomatique Juin 2017. intéresseront sans doute les anarchistes et les libertariens. Ni de gauche ni de droite.

    Surtout celui-ci.

    Le capitalisme raconté par le ketchup
    Par Jean-Baptiste Malet

    Extrait:
    «« Je suis une sorte d’anarchiste, explique M. Rufer entre deux bouchées. C’est ppurquoi il n’y a plus de chef dans mon entreprise. Nous avons adopté l’autogestion…….Mécène du Parti Libertarien…….»»

    J'aime

  10. Bonjour.

    Extrait de l’article complet.

    «« Certaines personnes au niveau international (Noam Chomsky en est le meilleur exemple) ont corrigé leur soutien initial à l’autoritarisme vénézuélien et aujourd’hui elles le dénoncent sans ménagement. Cependant, nous notons avec une grande préoccupation le silence des anarchistes de ce continent et d’autres sur les événements au Venezuela. Un adage dit : « celui qui se tait consent », »»

    Pouvez-vous présenter une déclaration de Noam Chomsky et la ou les sources.

    Merci de votre attention.

    J'aime

    1. Ouuuuh la ! Il y a longtemps que je ne lis plus Chomsky ! Et les souvenirs que j’en ai gardés sont positifs, c’est tout ce dont je me souviens.

      Ce qui m’inquiète d’avantage actuellement, c’est la reprise de la tentaculaire Camora calabraise qui étend ses tentacules à nouveau de partout. Certes, si elle laisse le marché de la drogue aux mains des autres mafias, il n’en est pas moins qu’elle continue à blanchir de l’argent sur les chantiers de constructions – ce dont j’avais déjà été témoin à l’époque, quoique de loin – et par ce biais, elle casse les prix pour pouvoir ce faire. Et les maîtres des ouvrages – si ilLEs n’écoutent pas les architectes et ingénieurs de la région – adjugent les travaux aux entreprises les meilleures marché, favorisant ainsi le crime organisé.

      On estime aujourd’hui que les revenus de la Camora calabraise engrange environ 50 milliards d’euros par année. 50 milliards de roros qui passent sous le nez des simples citoyenNEs.

      Je crois que la mafia, en Amérique du Sud, se nomment cartels…Et comme la mafia, on trouve des infiltrations à tous les niveaux, même étatiques.

      Amicalement
      Gene

      J'aime

  11. Les anarchistes, les vrais devraient se préoccuper de travailler sur les conditions réelles qui peuvent mener un jour à l’Anarchie, où l’Homme a atteint la maturité pour se faire.
    Mais là, la droite va trop loin au Vénézuéla avec les violences, les US trop loin avec leur menace d’intervention, la finance trop loin avec ses magouilles (dettes-faillites-paradis fiscaux……)
    Je crois que là le gouvernement doit faire intervenir l’armée et déclarer l’État d’Urgence.
    Que les citoyens restent chez eux, pour permettre au force de sécurité d’appréhender les malfaiteurs.

    Partout ailleurs, c’est ce qu’ils font point barre. Même en France avec l’histoire des chemises déchirées. Faut croire que la sensibilité est plus grande.

    La politique reste monolithique. Les problèmes sont archis connus aujourd’hui. Et on tergiverse sur comment rien faire pour les contrer. Plus ça change plus c’est pareille.

    Moi ce qui me fait ch… et cela vient des communistes sur le travail, ils n’ont rien pour remplacer le système d’exploitation: ils concoctent les mêmes politiques d’ajustements__un peu plus de ci de ça…__
    que le libéralisme. Et ils ne le voient même pas. Quand aux syndicats.et même les partis de gauche..zzzzzzzzzzz Un peu plus de droit pour les travailleurs. Ça veut dire quoi ?

    Le crime organisé, ils sont connus, aller aller, ils sont connus….mais le système de justice suit à la lettre le droit libéral……..Un méchant système à débouter. Attention aux chemises déchirées, qu’un simple travailleur ne peut se payer, lui.

    Les politiques libérales des ajustements systématiques, redondantes avec toujours les mêmes arguments, tantôt c’est l’équilibre budgétaire, tantôt, c’est l’équilibre budgétaire, tantôt c’est…..
    Maintenant, saisissons-nous ce que veut problème d’ordre structurel: c’est le système libéral le problème structurel. Pour Cuba le problème structurel, c’est l’embargo; pour le Vénézuéla, le problème structurel, c’est la guerre économique; pour la Grèce, le problème structurel, c’est l’UE-BCE.
    Le problème structurel pour la terre c’est…… Quelqu’un.
    La politique libérale.
    Voilà la grande erreur de Chavez, pas d’agenda pour la mise en place progressive et systématique des changements pour l’alternative.
    Pourtant, la base du changement est là, concrète au Vénézuéla.

    La Constituante, il faut que la gauche internationale la soutienne. Au lieu de cela, la gauche retombe dans le piège tendu par les médiats et les ténors.
    Du déjà vue.

    J'aime

  12. Il y a déjà eu un Hells, comme député, reconnu en Colombie Britannique (Canada) mais je ne me souviens plus de quel parti. Des mafieux, ça c’est certains. Ils sont dans l’immobilier à plein. Ils brassent de grosses affaires. Même que le fond FTQ (un syndicat qui défend les travailleurs, Québec) qui engraissait un mafieux au gros bateau, et possédant un monopole dans la construction. Combien de hells à l’emploi. Il faut absolument des tribunaux spéciaux pour les gangs. Et aussi pour les prédateurs et/ou tueur en série. Et les peines se plaçant dans le continuum du Crime contre l’Humanité. À cause de la dimension de ces crimes.
    Mais, il faut cesser d’avoir peur. D’ailleurs, il devrait y avoir un site officiel avec leur photo, que tous peuvent consulter. Autre chose, que soit averti les cartiers de leur présence et que les gens du cartier puisse demander de les relocaliser ailleurs, pas dans ma court. Ils ont choisi le crime, tant pis pour eux point barre. Ceux qui feront amande honorable et bien qu’ils tiennent le profil très bas point barre.

    D’ailleurs ce sont tous des récidivistes.
    Mais la population a peur, mais trop hypocrite pour l’avouer.
    Moi ils me font peur, mais quand j’en vois un ou plus, la colère me monte.
    Et encore plus, le laxisme invertébré de l’état de droit et tout son système.
    Le pardon: et bien il faut faire pour.

    Même qu’un journaliste, dont je me souviens du nom, avait déclaré dans un journal, qu’il ne fallait pas trop se demander d’où venait l’argent, tellement la soif de l’investissement fait baver plus d’ un élu et encore plus les exploiteurs. Les libéraux ont une si belle valeur. Même Couillard aime les paradis et la guillotine (Arabie Saoudite), oui le québécois a de belles valeurs, pour 90 %, quand on regarde les résultats électoraux. Bien sur il y a les éternels abstentionnistes, les acquis au qui ne dit mot consent.

    Dans la constituante, il faudra que cette question, entre autre, trouve une ou des solutions.

    D’ailleurs la question de droit devra y passer aussi.

    Une constituante, c’est refaire la Constitution en tout ou en parti, qui n’est pas un symbole, mais le cadre qui détermine les marges de manoeuvres des instances constituant les structures de la société.

    Aimé par 1 personne

  13. La raison fondamentale des attaques contre le Vénézuéla.

    «« Exxon Mobil est la corporation cotée à la Bourse de New York qui a le plus de réserves mais elle n’a que 4% des réserves que possède PDVSA, selon Petroleum Intelligence Weekly alors que la Security Exchange Commission (SEC) soutient que la valeur d’une entreprise pétrolière est déterminée par ses réserves.
     
    « Etant donné que ces transnationales n’obtiennent pas de nouvelles réserves, leur stratégie est de contrôler les entreprises parolières d’État des pays qui ont de grandes réserves, » a déclaré Fernando Travieso. »»

    http://bolivarinfos.over-blog.com/2017/06/venezuela-les-manifestations-sont-destinees-a-prendre-le-controle-du-petrole.html

    Une question qui demeure nébuleuse:
    Qu est-ce qui a motivé la baisse du prix du baril de petrole !!!

    J'aime

  14. Malédiction derrière la convergence des forces progressistes au Québec par alain harrison
    Cib…..
    J’ai laissé ce commentaire, enfin tenté`, sur le blog de M. le Hyaric, un socialiste.
    http://patrick-le-hyaric.fr/refuser-les-pleins-pouvoirs-au-president/#
    À quoi sert la Constitution ?
    Venezuela : Quand Mike Pence dénonce le « totalitarisme » au Venezuela
    Publié le 19 Juin 2017 par Bolivar Infos
    Catégories : #Venezuela-Etats-Unis, #Amérique Latine, #Donald Trump, #ingérence
    Par Ph. Huysmans, 17 juin 2017
    « « Cette droite des possédants, qui se fiche de la démocratie comme d’une guigne a été rendue littéralement folle de rage par l’initiative du Président Nicolas Maduro qui a signé, le 23 mai dernier, un décret définissant les modalités d’élection des membres de l’assemblée constituante appelée à rédiger une nouvelle constitution. Cette assemblée comptera 540 membres dont 176 issus du monde associatif (syndicats, étudiants, retraités), et les 364 autres élus selon un découpage par circonscriptions électorales.
     
    Vous l’aurez compris, ce sont les 176 membres issus de la société civile qui ne « passent pas », attendu que pour cette droite, « populaire » implique « acquis aux idées de la révolution bolivarienne ». D’une manière générale, les notables sont notoirement réfractaires à l’idée que des simples citoyens puissent décider de l’avenir du pays, et plus symboliquement encore, de participer à la rédaction de sa loi fondamentale.
     
    Pourtant, lorsqu’on y songe, la constitution n’a pas pour objet de compléter les trois piliers du pouvoir que sont le législatif, l’exécutif et le judiciaire ; mais bien d’en délimiter strictement le cadre et de prévenir toute dérive totalitaire ou autocratique » »
    http://bolivarinfos.over-blog.com/2017/06/venezuela-quand-mike-pence-d

    « « « mais bien d’en délimiter strictement le cadre » » »
    Voilà bien le Grand enjeu
    .
    Voir le commentaire sur la Démocratie en Terre Cubaine.
    M. Castro, un grand Homme.

    C’est le Peuple qui est Souverain, nous sommes rendu là dans l’Évolution (l’esprit du questionnement et de la vue d’ensemble).

    Aimé par 1 personne

  15. Bonjour geneghys.

    Comme vous le dites si bien «« les divers articles thématiques des AZAs, que nous avons déjà tout dit et que plus rien ne nous étonne.»», et effectivement les promesses sont décevantes.
    Beau coup comprennent les tenants et aboutissants du système économique financier et son poids dans le monde. Il est le facteur, le problème structurel.

    À mon avis, beaucoup d’initiatives à travers le monde ont le potentiel d’un changement réellement viable pour l’ensemble.

    Et à mon avis, à ce point de l’histoire, l’initiative de la Constituante au Vénézuéla dérange grandement le système néo-con-libertaire. Et les anarchistes devraient tenir compte du dernier terme, comme la gauche en France qui aura encore le PS, qui ne changera pas de nom, pour continuer à nuire à la gauche progressiste et principalement au communisme du XXIe siècle.
    D’ailleurs le libéralisme, sous Macron veillera à reconduire tous les amalgames en place.

    Pour ma part la seule façon de passer de la position de réaction (bouffeur d’énergie) à la position d’action, est de préparer, en engageant le plus de citoyenne travailleur, la constituante, le nouveau pacte social et la nouvelle économie. Plein de comités , sur ces questions, à travers le pays.

    Mais comme vous dites, le piège réside dans des votes citoyens sur des sujets bidons.

    Cette question doit évidemment être abordée.

    Dans un premier temps, bien choisir les problématiques et les bonnes solutions. Le critère réside dans leur potentiel synergique sur l’ensemble. Du plus synergique au moins…., du centre à la périphérie.
    Les grandes lignes pour ne pas se perdre dans les méandres des détails. D’ailleurs, les détails, la seule façon de les régler, est au jour le jour.
    Exemple, une coopérative autogérée à temps partagé: et bien pour l’organisation des horaires, essaies et erreurs. Et ainsi de suite.

    Appliquons-nous à nous unir, le peuple, et c’est par les solutions que nous y arriverons.
    Nous avons quelque chose qui peut vaincre bien des obstacles: le temps partagé.

    J'aime

  16. Bonjour.

    «« que l’informatique et la robotique serait un grand pas et d’un grand service pour l’homme. Comme nous nous sommes trompéEs ou voulu ne pas voir ce qui allait arriver. Le passage s’est fait en douceur. Les pages internet mettaient 3 plombes pour se télécharger et, petit-à-petit, tout a gagné en vitesse. Nous avions gardé le rythme d’aller plus vite que la machine, mais aujourd’hui, elle nous dépasse et je me sens de lâcher prise et de laisser ce combat à celles et ceux pour qui l’avenir a encore un sens. »»

    ««« gardé le rythme d’aller plus vite que la machine, mais aujourd’hui, elle nous dépasse et je me sens de lâcher prise »»»

    Et bien allez vers des articles de fond, devenez un cite d’approfondissement.
    Quand à la nouvelle qui roule vite vite. Et bien, laissez passer.
    Exemple:

    Qui sauve qui ?

    Un article à reconduire , à remettre en mémoire.

    Un autre, même s’il est long.
    Reconfigurez votre site pour une réflexion approfondie.

    
    14 août 2017
    La « guerre économique » pour les Nuls (et les journalistes)

    Maurice LEMOINE
    Mémoire des luttes a publié à partir du 11 août 2017, sous la forme d’un feuilleton en quatre parties, une enquête exclusive de Maurice Lemoine consacrée à la question de la « guerre économique » au Venezuela.
    https://www.legrandsoir.info/la-guerre-economique-pour-les-nuls-et-les-journalistes-32195.html

    Il remet les choses en place.
    Il permet la vue d’ensemble et l’émergence de la vérité.

    Une suggestion

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai trop écrit et trop lutté sur Internet depuis beaucoup plus de 10 ans maintenant. Rien que ce blog sous sa nouvelle forme date de 2011. Nous avons essayé de nous adapter le mieux possible aux révolutions de WordPress depuis ses débuts et avant, nous avons écrit sur d’autres plateformes, tout en ayant le plus de répondant possible face aux attaques dont nous avions fait l’objet.

      Aujourd’hui, certainEs qui ont contribué à ce site sont mortEs, d’autres sont en santé précaires alors que d’autres encore ont abandonné la lutte. Puis il y en a encore qui préfèrent porter le combat sur Face de Bouc. d’ailleurs, sous les différents onglets qui sont en haut de la page, tu verras qu’un immense travail a été fait, que nous n’avons pas chômé et que nous avons besoin de forces nouvelles pour alimenter un combat auquel je souscris, mais il n’y a pas que le Web. La vie réelle nous demande aussi une lutte et il y a un moment où les forces se sont tellement amenuisées qu’il nous est impératif de choisir nos propres priorités.

      Je ne suis pas hermétique aux commentaires que tu laisses et je me demande comment tu peux passer autant de temps à répondre de façon extrêmement pertinente dans des cases que personnes ne lira, puisqu’on sait très bien que l’internaute lambda passe maintenant 8 secondes – contre 12 secondes il y a encore peu de temps – que ce ne sera pas dans les réactions qu’ils passeront leur temps. Et c’est dommage.

      Toujours est-il que je les lis, mais je n’ai parfois pas le temps d’y répondre, car cela exigerait chaque fois que nous dialoguions seul à seule et que je ne trouverais plus le temps nécessaire pour d’autres occupations telles que mettre en page des articles que je reçois et que je dois mettre en forme pour qu’ils apparaissent sur le site de façon conforme à la mise en page de ce dernier, lire ou écouter fissa fissa des articles ou des vidéos d’autres blogs que je pourrais relayer, sans compter cette période de vacances où la seule qui m’épaule encore sur ce blog est absente jusqu’à fin septembre, je pense.

      En plus, pour me préserver – car ma santé décline au fil des ans et c’est normal – je me suis fixée le défi de ne plus aller sur le Net l’après-midi, car je n’ai plus assez de temps libre pour ça et que cela contribue à un stress auquel je n’arrive plus à faire front.

      Alors, lorsque tu me dis que je dois proposer des solutions, c’est ce à quoi nous avons essayé de faire au début, mais cela n’a rien changé…au contraire. Toutes nos craintes se sont révélées hélas exactes, mais en plus, beaucoup plus rapidement que nous ne l’avions imaginé. C’est pourquoi j’ai baissé un peu les bras et je pense plutôt passer le flambeau de ce combat aux nouvelles forces vives alors que je me préfère voir dans un rôle secondaire, soulevant ce qui a le mérite de faire la Une quasi quotidienne de ce site (tout en relevant parfois ce que je relaie, ou que je mette des propos intéressants que je trouve justement dans les commentaires).

      De plus, ma bécane bourre un peu…je suis en train de faire une sauvegarde en même temps. J’ai donc passé presque plus d’une heure pour pondre ce que tu es en train de lire. Je vais toutefois piquer le lien que tu as mis dans ta réponse pour le reblog du jour, par rapport à une toute bonne vidéo que j’ai trouvée sur le Vénézuéla Infos.

      Amitiés
      Gene

      PS : ma proposition au sujet de faire partie de l’équipe des AZAs tient toujours, si jamais 😉

      J'aime

  17. Bien, geneghys.

    Merci pour tes infos sur la situation.
    Je retire sans arrière pensée mes suggestions, et je serai concis à l’avenir.
    Rapportant un titre ou extrait d’infos intéressant.
    En ce qui concerne le Vénézuéla, mon cheval de bataille, je vais continuer à défendre la révolution avec mes faibles moyens.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s