«C’est horrible, je vais voter Macron ! »


 

——Jean Casanova

——-Un certain nombre d’entre vous en sont là. Voter Macron : impossible ! Heureusement, pas tous.

Il y a d’abord ceux qui, soit séduits par la fringance de l’élégant jeune homme, soit acquis – après tout pourquoi pas – acquis à la mondialisation heureuse et néolibérale – elle leur est, ainsi qu’à leur petite progéniture, tout à fait supportable – soit encore par ce qu’en politique, comme au tiercé ou au PMU, ils se déterminent en fonction des cotes des bookmakers – ce sont souvent les mêmes que les précédents – il y a d’abord tous ceux là. En quoi se feraient-ils violence en reprenant le même bulletin au second qu’au premier tour ?

Tout ceci ma foi, cela fait déjà du monde. Pas suffisamment cependant pour échapper à la peste brune.

——-Heureusement, il y a encore tous les autres. Horrible ou pas, ils vont y aller. Ceux qui pensent, de Droite ou de Gauche, qu’il faut faire barrage à tout prix. Car, même si cela n’est pas inscrit dans le programme, il faut faire barrage à cette situation de quasi guerre civile où certains se croiraient maintenant autorisés à « casser du bougnoule et du négro » dans la rue. Raison majeure et suffisante.

François Hollande lui-même, dont un des effets directs ou indirects de son quinquennat aura été d’amener MLP au second tour d’une élection présidentielle – il l’a fait sciemment, certains de ses ministres l’avaient mis officiellement en garde ; peut-être espérait-il en tirer avantage – même François Hollande s’est rangé à la plus élémentaire des prudences : appeler à soutenir le jeune Brutus.

Nous ne mettons naturellement pas en avant ce bel exemple de vertu morale et civique pour vous déterminer. Son caractère nauséeux risquerait d’être dissuasif.

——-Bien qu’Emmanuel Macron, en tant que conseiller élyséen de 2012 à 2014, puis, depuis 2014, en tant que Ministre de l’Économie, ait été le plus zélé des instigateurs :

  • du TSCG, le traité Merkel – Sarkozy – Hollande, instaurateur de l’austérité dans toute l’UE,
  • de la fausse loi de séparation bancaire Moscovici – Hollande,
  • du CICE (Crédit d’Impôt Compétitivité), autre nom des cadeaux au patronat,
  • de la loi Macron instaurant le travail du dimanche,
  • de la loi El Khomry et du démantèlement du Code du Travail,
  • de l’implication forcenée de la France dans les négociations clandestines du TAFTA et du CETA,

bien qu’il ait été l’artisan de tout ce qui creuse les inégalités, accroît l’injustice sociale, n’enrichit que les riches et met l’avenir de la planète en danger, malgré cela, il faut utiliser son bulletin pour chasser l’autre, celui qui plonge ses racines idéologiques dans Vichy, l’OAS et le racisme.

——-Il faut barrer MLP. Alors, ne votez pas blanc, votez vert de rage, mais votez Macron. Refuser de choisir serait un déni de réalité.

Nous passerons ensuite à la séquence suivante, elle est importante : celle de la construction à l’Assemblée de la véritable force qui s’opposera à l’Homme de l’Oligarchie. Car nous sommes lucides et sans illusion : la politique antisociale de l’extrême-banque continuera à faire le lit de l’extrême-droite, l’extrême-droite le meilleur épouvantail pour la poursuite de la politique de l’extrême-banque. Ce qui les unit est Kapital.


4 réflexions sur “«C’est horrible, je vais voter Macron ! »

  1. Oui, il y a une triple urgence: 1. Protéger les migrants, 2. Que la bête fasciste FN retourne en cage et n’accède pas aux outils des pleins pouvoirs et 3. Envoyer MLP au tribunal qui la réclame. Et cela relève bien d’un vote positif. Alors peu importe la tête du roi de secours, d’autant qu’elle ne tiendra pas longtemps si celui-ci persiste à ignorer le fait démocratique et refuse de penser la faillite d’institutions autoritaires, obsolètes et infantilisantes qui forcent chacun à l’égocentrisme. J’inclus évidemment dans le terme « institutions » l’institution économique.

    Car, de même que les candidats sont chacun condamnés à la boursouflure égotique par les contraintes, financières et logistiques (construire une pyramide par taille progressive en hauteur de la base) qui leur interdisent de s’allier dès un premier tour quitte à présenter duos, trios, quatuors, collèges au lieu « d’une seule tête », le citoyen se voit lui-même contraint à la même boursouflure monarchiste. Voir tous les commentaires défendant vote blanc, nul et abstention: tous ne reposent que sur l’affirmation égocentrique désespérée. Autrement dit la conscience politique individuelle, qui a essentiellement pour objet de penser le commun, est ici dévoyée et ne trouve plus que dans le miroir d’un égo souverain contraint à la négativité l’expression de sa liberté, de sa pensée et de sa responsabilité.
    Le « roi » descend ainsi en chacun exercer la singerie pitoyable d’un pouvoir absolu. Foucault l’a parfaitement démontré (Molière avait déjà dénoncé courtisans et despotes au petit pied régnant chacun en leur maison…):
    La contamination du pouvoir part ainsi du coeur de celui-ci et se répand. « Le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument », écrivait aussi Machiavel.
    La manipulation constitutionnelle gaullienne est fondamentalement non démocratique. Autrement dit elle fut constituée pour servir les seuls intérêts dominants (de 1958 à 1980), qui devinrent privés (de 1981 à 2005) et enfin clairement ceux du seul marché à partir de 2005. Involution parfaitement logique du piège constitutionnel pervers: détruire la constitutionnalité même. Parce qu’elle fut instrumentalisée dès sa conception.
    Nous sommes sur le seuil: 19,58% des voix pour les Insoumis.
    Autrement dit exactement le « chiffre » (au sens du crypte voire de la crypte et du fantôme) de 1958…
    Certes ça n’a pas pu encore franchir l’obstacle – traverser la crypte, exploser le fantôme – mais cela « nomme », de façon symbolique (subconsciente) et très explicite ce qui nous reste à accomplir, à terminer, et ce de manière claire et lucide: en mettant tout sur la table avant de la renverser. C’est-à-dire à nous emparer de cette nomination, à l’approfondir et à la diffuser pour surtout éviter, encore une fois, que le constituant soit redéfini, pensé/imposé par de pseudo-experts. Il n’existe pas d’autre expert en démocratie que le citoyen.
    Lequel n’est pas un roi, mais un Égal.

    Merci pour votre sincérité.

    Aimé par 1 personne

  2. Ajout: toutefois, le fait de voter blanc, nul ou s’abstenir est, en regard de ce futur immédiat que nous sommes en train de créer, tout aussi fondé que la sanction précipitée que nous infligeons au pire (vote macron).
    Car rien ne peut nous garantir que macron président, aussitôt (et il le sera) en butte à la résistance, ne cède pas à se saisir des pleins pouvoirs: je ne rêve pas qu’alors il mettte en oeuvre ce « dialogue social » qu’il hisse comme un drapeau blanc.
    Néanmoins, dans l’immédiat, il faut sauver des vies et différer le pire pour nous organiser.

    Bien à tous et toutes.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s