POUR UNE PÉDAGOGIE DE L’ESPACE COMMUN


clair_de_terre

Pétition de principe: à partir du moment où l’on sait lire et écrire chacun a vocation à l’intellectualité. Dès ce moment-là, « tout citoyen doit pouvoir disposer de la totalité du savoir disponible à son époque » – pour reprendre Adorno. Il y a loin de la coupe aux lèvres: définition des savoirs qui valent le coup, leur discrimination et les coupes sombres des savoirs « non rentables » sont déjà largement opérants. Et, soit qu’on en ignore le combat, soit qu’on préfère s’en remettre à l’ignorance et du coup aux pulsions, soit que l’on se persuade que suivre le sens du vent puisse constituer un apprentissage porteur, les « savoirs fondamentaux » sont aujourd’hui privés de sens.

En clair: il n’y a plus de savoirs fondamentaux – sinon l’apprentissage du calcul. Le chiffre. Tellement plus universel que la lettre et l’esprit. Voir l’emprise des sudokus.

Un savoir fondamental?

Une éducation éclairée à l’espace humain commun est absente de l’enseignement primaire et du secondaire, ce qui est une aberration dans le monde actuel: l’ignorance de cet espace conditionne notre liberté (de penser, vivre ensemble et socialiser le monde). L’entretien de cette ignorance érige des frontières, provoque la fragmentation, le repli et embrigade la pensée dans les seuls « espaces » enclos auxquelles on l’assigne: dogmes, clans, classes, partis. Les cultures elles-mêmes sont dès lors pensées juxtaposées comme autant d’ensembles tendant chacun à la clôture.

Or,  l’espace humain commun se vit concrètement sous trois dimensions: la nature, l’architecture et le droit. Ils se croisent et s’interpénètrent constamment dans la vie quotidienne de l’individu, dans la construction sociale et dans la pensée de l’ensemble. L’approfondissement de ces catégories soutient l’émancipation de la pensée. Ces trois champs  doivent constituer des enseignements dès le primaire et progressivement détaillés jusqu’à la fin du secondaire.

L’espace naturel

Bozon de Higgs

(Le Bozon de Higgs)

1. l’espace au sens naturel : étude de la géosphère (et tout ce qui s’y rattache du point de vue physique et écologique), système solaire, galaxies & univers: théories du temps, cordes, quantas, relativité, « histoire de l’univers » ainsi que celle des cosmologies propres à chaque culture (mythes). Ce volet distancie les interprétations théologiques.

L’habitat

1 Urbain

2. l’espace au sens urbain (j’entends ici le terme dans son sens de « civilisé » et non pas seulement de « citadin »): architecture, urbanisme et habitat, aménagement du territoire et transports (routes, ponts, rail, aviation jusqu’au spatial lequel interfère avec le premier point). Ou comment l’organisation de cet espace, lorsqu’il est pensé pour tous par les élites, et notamment lorsque cette conception obéît à des impératifs de profits, conditionne physiquement nos corps, gestes et actions (évolution historique de cet espace, sa distribution classiste et son uniformisation actuelle).

Le droit

1 droit

(photo Amnesty)

3. l’espace de la loi commune (autrement dit la philosophie du droit): droits & libertés individuels et collectifs, statut de l’individu dans ses genres, code civil et pénal, organisation politique du pouvoir et de l’État, celle de la citoyenneté et des entités nationales, supra-nationales et mondiales (ici la question des frontières recoupe les deux précédents points). Espace de nos libertés et responsabilités dans leur socialisation et leur exercice politique et citoyen – incluant les droits des animaux.

On va du plus simple (global, principes et « feuilletage de la diversité » au primaire) au plus détaillé et analysé jusqu’à la fin du secondaire. On fait intervenir des témoignages: scientifiques, urbanistes, magistrats et associations.
Cela se pratique déjà dans le péri scolaire pour les 2 premiers points (naturel et urbain) mais à gros traits, par ateliers ponctuels et sans suivi scolaire cohérent du genre “matières fondamentales”). Le droit, lui, est à peu près exclu de l’enseignement actuel (sauf B-A BA des principes à l’occasion de l’apprentissage de l’histoire et de la philosophie et sitôt dispersé dans les déroulés respectifs de ces matières: ainsi le savoir des droits et du droit se voit d’emblée subordonné à deux autres savoirs, séparés et considérés comme supérieurs et englobants…).

L’enseignement de ces 3 champs de l’espace commun ancre dans le concret quotidien des abstractions essentielles à la formation de la conscience de chacun mais la plupart du temps définies par quelques uns pour tous à l’écart d’une réflexion démocratique d’ensemble. Il ne pourra exister de démocratie véritable et éclairée sans un soutien pédagogique profond de ces thèmes. Si l’on veut arracher l’enseignement à l’utilitaire (« formations » devant répondre aux besoins du marché – et verrouiller par là la division entre dominants et dominés, les premiers pensant pour les autres) et lui rendre sa dimension d’université à l’écart d’une hégémonie idéologique, il est nécessaire de construire le cursus de ces enseignements, du primaire au secondaire. Nécessaire aussi qu’ils ne fassent pas l’objet de notation et d’évaluation engageant compétition et frustration… Ils ne peuvent constituer à ce stade des « spécialités ».

Ces enseignements doivent rester neutres à cet égard, dans les cycles du primaire et du secondaire.


2 réflexions sur “POUR UNE PÉDAGOGIE DE L’ESPACE COMMUN

  1. Très bel article qui pose les bonnes bases, d’autant qu’il y a péril en la demeure, les sciences humaines étant menacées dans les cycles universitaires. Si déjà l’histoire avec un grand « H* n’intéresse plus grand monde parmi les djeunzs, couper ces liens sociaux qui se transmettent de générations en générations est devenu un risque majeur pour la suite qui s’annonce déjà peu reluisante.

    À ce propos, un nouveau site va s’ouvrir prochainement : https://www.wikitribune.com/

    Bises de Gene

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s