Hamon se rallierait à Mélenchon pour une « France réellement insoumise ».


Le candidat victorieux de la primaire de « la belle alliance populaire », selon ses proches, aurait discrètement pris contact avec Jean-Luc Mélenchon, au lendemain des ralliements des ténors du P.S. à Emmanuel Macron.

Dans un élan de lucidité, afin de ne pas entraver le cours de l’ Histoire et aussi devant le succès grandissant remporté par l’ actuel candidat de la « France insoumise » et la baisse de ses propres sondages, Benoit Hamon aurait décidé de faire taire son ego et de se rallier à ce qui a toujours été sa vraie famille politique qu’ on la nomme « insoumise » ou « frondeuse ».

La grève générale actuelle en Guyane discrètement soutenue par Christiane Taubira, un des soutiens d’ Hamon, aurait été le déclencheur car, également évoquée par Mélenchon dans ses meetings, elle met en lumière ce « deux poids, deux mesures » qui est un secret de polichinelle en « doulce france », monarchie bourgeoise s’ étant appropriée le pouvoir en 1789, avec ses ducs régionaux, ses comtes départementaux, ses barons communaux et ses chevaliers plus ou moins blancs, mais toujours au service des fermiers généraux récoltant taxes et impôts par le servage/esclavage pompeusement nommé « salariat ».

Ainsi les deux candidats enfin réunis vont-ils oeuvrer à la rédaction d’ une nouvelle Constitution, aidés en celà par de nombreuses assemblées participatives maillant le territoire et faisant remonter grâce aux technologies actuelles les idées de Justice et d’ Egalité dont ont rêvé nos aïeux au sortir de conflits armés et de boucheries qui ont vu les fils des plus pauvres se « sacrifier pour la Patrie » tandis que les nantis se planquaient à Londres ou aux States ou à Alger en attendant que ça se passe comme si le Fascisme n’ était rien d’ autre qu’ une éruption de varicelle qui va forcément avoir une fin.

L’ épisode du Capitaine Alexandre alias René Char claquant la porte aux nez des ceusses qui deviendront les « barons gaullistes » à Alger lorsqu’ il comprit que leur projet était de ne surtout rien changer est encore suffisamment vivace dans les esprits actuels pour que la décision d’ en finir avec tout système pyramidal hiérarchique autoritaire devienne une nécessité en Europe au moment où les communications horizontales de tous et de chacun ont pris une telle ampleur que les grands médias historiques ne contrôlent plus du tout les aspirations des citoyens européens, comme étatsuniens, comme citerriens à vivre en paix et non plus dans cette guerre de tous contre tous au service de la finance qui a par trop prouvé son pouvoir de nuisan………

poisson-image-animee-0014

 

Putain le rêve!!! C’ était tellement réel.

Hélas, j’ ai oublié qu’ on a la gôche la plus conne du monde dans ce pays…….

Advertisements

19 réflexions sur “Hamon se rallierait à Mélenchon pour une « France réellement insoumise ».

  1. Tu me l’emballes hermétiquement avant de me le coller dans le dos ! J’ai pas envie de trimballer quelque chose de pourri dans le dos. Déjà que je bataille ferme avec les pollens.

    Bises de Gene

    J'aime

  2. Le voici.

    Bonjour.
    Au moins Hamon a fait de la PUB pour le revenu de base.  Pour moi son utilité s’arrête là.
    Pour moi, la FI doit s’allier le PARDEM, le PRCF et le ou les partis anti-capitalistes de gauche.
    Puiser dans les groupes réellement en marche et tenace: Attac, CADTM.
    S’inspirer du programme du CNR et le mettre à jour avec l’idée du salariat de M. Friot et du tout PIB à la cotisation, pensez aux décrets et aux lois permettant le passage du privé au coopératisme, en finir avec deux choses insupportables: la pauvreté matérielles qui induit la pauvreté intellectuelle et le phénomène de l’exploitation de l’homme par l’homme.
    Regarder attentivement ce qui sépare et ce qui est commun à la controverse salariat-Friot — revenu de base inconditionnel en regard des coopératives , et pourquoi-pas à temps partagé (une foule de faux emplois disparaîtraient). Nous pouvons ouvrir une porte vers un nouveau monde !? 
    «« Bien sûr, lors de l’élaboration de la VIè République, un nouveau Pacte Social pour le changement sera incontournable, de même l’écriture de la nouvelle Constitution prendra un certain temps, d’où la nécessité des priorités de l’agenda politique à mettre en place. Il y a trois choses qui seront simultanées lors de la VIè République: l’agenda politique et ses échéances, le Pacte Social et l’écriture de la Nouvelle Constitution.
    Mais il y a des décisions (les grands enjeux) qui devront se prendre avec détermination, si et seulement si le Peuple s’organise en mouvement participatif qui investira toutes les niches à l’instar du néo-libéralisme rusé, par la bande et bien sûr avec des pots de vin, que certaines justices n’y voient que moralement discutable. Une réflexion »»

    Aux US, la court suprême a légitimé les pots de vin à grande échelle lors des élections fédérales, l’argent pour acheter les membres du gouvernements se fait ouvertement maintenant légalisé. Faut le faire.

    Mais lisez ceci, vous verrez comment c’est tordu le tandem justice-profit.
    ARGENTINE: TROIS FONDS VAUTOURS AMÉRICAINS DÉBOUTÉS
    Publié le 28 Décembre 2016 par Bolivar Infos
    Catégories : #Argentine, #économie, #fonds vautours, #dette
    Latinoactu, 26 décembre 2016
    «« Les trois derniers fonds qui s’estimaient insatisfaits ont cette fois été déboutés. Le juge a fait valoir que le gouvernement arrivé au pouvoir fin 2015 avait manifesté toute la bonne volonté nécessaire.»»
    http://bolivarinfos.over-blog.com/2016/12/argentine-trois-fonds-vautours-americains-deboutes.html

    Aimé par 1 personne

    1. Désolé Alainharrisson, ton commentaire s ‘ était égaré dans les « indésirables ». Le voici ci-dessus et merci pour l’ analyse et le lien.
      Abraço do Sam

      J'aime

    2. C’est aussi c’est éclatement de petits partis ayant un but commun, mais une incapacité à se réunir qui a permis l’avènement d’Erdogan… et qui risque de faire payer cher les autres pays qui sont toujours basés sur le bi-partisme, voire, dans le cas de la France, au tri-partisme. Quoiqu’à force de piquer les idées au FN, les Républicains ressemblent de plus en plus à une droite dure qui est prête à franchir le rubis con.

      Et encore désolée, mais je n’ai pas pu voir d’autres commentaires de ta part que le premier que j’ai approuvé. C’est d’ailleurs pourquoi j’ai demandé : « Lequel » ?! Et ce n’est pas une question de longueur de réponse. On peut faire des commentaires longs comme des jours sans pain, sur ce site.

      Gene

      J'aime

    1. Non, ce n’est pas ce que j’ai dit. J’ai plutôt dit le contraire ! Les commentaires peuvent faire des pages et des pages, je ne comprends pas pourquoi je ne l’ai pas vu, ni dans mon courrier, ni sur le site. C’est un mystère sans nom et j’espère que vous en aviez fait un copié-collé, parce que perso, lorsque WP ne me prend pas mon commentaire, je pousse des jurons avant de faire un résumé en ayant perdu toute substance.

      Gene

      J'aime

  3. Une simple réflexion.
    Je dirais que toute idée au départ est bonne en soi, c’est quand l’esprit capitaliste arrive que tout se gâte.
    Devons-nous empêcher l’enrichissement, sur quels critères et comment y arriver ?

    Je crois que la conception de richesse et de luxe doit être remplacée par la durabilité et la qualité des objets fabriqués.

    Pourquoi payer une jaguar des années 60 plus cher qu’uns vox wagon ?
    Ce n’est qu’une question de forme, un moule est un moule.
    Il s’agit de trouver la meilleure méthode pour faire rouler celle-ci avec le moins de matériel possible et électrique. Les batteries semblent connaître des avancés intéressantes. C’est le problème: durabilité et recyclage des composantes.

    Dans le documentaire Qui a tué la voiture électrique, l’ensemble moteur-rouli était d’une simplicité déconcertante et une réelle économie de matériel.
    Je crois que ce concept devrait être réexaminer. Tesla n’a pas développé une telle simplicité et économie de matériel.

    Il faudra que les jeunes scientifiques pensent sérieusement à faire des choses utiles dans l’esprit de la durabilité, d’économie de matériel et le recyclage « intégrale »/réparation.

    Des comités citoyennes travailleurs pourraient se pencher sur la question: la fabrication des marchandises utiles et durables……..

    La Révolution pour un Monde Nouveau, c’est aussi réfléchir à des aspects qui passent sous le radar, mais qui compte pour tous et chacun. L’économie comme contrôle ou participant à l’émancipation, et la question de posséder se pose à tous, à moins d’être un ermite qui a renoncé aux possessions, la possession d’un luxe est une question qui mérite notre attention, mais en marge, pour l’instant.
    Il faut juste poser des questions et les mettre en veille jusqu’au moment opportun.
    Il y a une foule de sujets qui devront être traité pendant la révolution qui est commencée. Trump et l’armada néo-libéral (les états de droits faillites qui sont encore le vrai centre du pouvoir, parce qu’ils donnent la légitimité que sanctionne le système de justice) sont la barrière.
    La Russie de Poutine et la Chine communiste-capitaliste ne nous aide pas, a priori. Pourquoi ?
    Parce qu’ils fonctionnent toujours en mode GÉO-POLITIQUE, et non en mode coopératif.
    La Chine de Mao avait tout le potentiel, il suffisait d’une bonne pédagogie, au lieu de cela, ce fut l’autoritarisme de la dialectique marxiste et ci. Sans doute à l’époque le niveau de réflexion ne sortait pas de l’orthodoxie. Je crois que le mouvement anarchiste, électron libre peut faire la différence sur le plan des idées: concevoir , articuler, imaginer……mais avec intelligence, la raison étant notre ancre pour planer. Dans les relations humaines on disait pour planer et garder l’esprit sain, il faut être bien grounder__quelque chose comme ça !?

    Nous devons commencer à penser au temps partagé, le temps de vie notre seul bien, vraiment.
    Krishnamurti: pour vous est-ce une idée ou un fait ?

    Pour ma part ,la réponse à cette question à de réelles conséquences.

    Une réflexion.

    J'aime

    1. Je ne trouve pas le temps de te répondre, mais cela vaudrait la peine de faire un autre article.

      Perso, j’ai abandonné la voiture électrique, car cela va engendrer un cautionnement de l’énergie nucléaire. Ce qu’il faudrait, c’est profiter de la friction des pneus sur le macadam pour engendrer de l’électricité qui pourrait alimenter une pile.

      Pour ce qui est de la voiture à hydrogène, il n’y a que 2 pompes en Suisse et que Hunday qui fabrique une voiture qui coûte quand même bonbon pour l’instant : env. 54’000 CHF

      Actuellement, la seule voiture qui serait intéressante au niveau écologique est la voiture au biogaz naturel venant des masses compostables, et non le GPL qui n’est autre que le gaz dérivé du pétrole et des gaz de schistes.

      Amicalement
      Gene

      J'aime

      1. Oui, le bio gaz qui ne laisse pas de résidu serait une bonne façon de produire de l’électricité.

        La récupération de notre merde serait une bonne façon à répandre. C’est déjà un procédé qui a fait ses preuves d’efficience et en plus la production d’engrais et autres « choses ».

        Il y a la fusion qui tarde encore, mais il faudra la vérifié sérieusement, pas à la façon Monsanto, devenu la propriété de Bayers, une autre multinationale qui fait des affaires , pas de la politique, un monopole inadmissible qu’il faudra scindé. Que chaque pays exproprie les parts des multinationales existantes et les convertissent en chaîne productive pour chaque pays en complémentarité sous forme de Coopérative Autogérée.
        Deux problèmes pour l’entreprise autogérée : la taille et le financement
        http://www.autogestion.coop/spip.php?article84

        Autogestion.coop – Deux problèmes pour l’entreprise …
        http://www.autogestion.coop
        L’auteur cherche à répondre à la question suivante : « comment créer un secteur d’entreprises autogérées qui marche, à côté des services publics (qui …

        Mis en ligne par la peniche – 3/08/2009
        Une analyse de Tony Andreani, professeur de sciences politiques à Paris 8.

        L’auteur cherche à répondre à la question suivante : « comment créer un secteur d’entreprises autogérées qui marche, à côté des services publics (qui relèvent d’une manière ou d’une autre de la collectivité, donc de l’Etat), et du secteur capitaliste, et de telle sorte qu’il soit susceptible de conquérir du terrain sur ce dernier ? ».

        Deux problèmes pour l’entreprise autogérée : la taille, le financement
        Tony Andreani

        Il aborde un point de vue technique qui peut s’avérer utile pour ceux qui désirent se lancer dans l’autogestion, ou pour les structures déjà autogérées qui en grandissant se retrouvent confrontées à des problèmes « éthiques » : comment continuer à fonctionner démocratiquement quand l’entreprise s’élargit, comment se financer sans perdre son identité…

        Je crois que tout le monde est dans la confusion sur les grands enjeux et les solutions adéquates.

        Je crois qu’il faut se poser la question suivante.

        Quel Monde voulons laisser à nos enfants, et quels sont les moyens vraiment efficient pour le réaliser?

        La Pauvreté ne devrait-elle pas être la question fondamentale ?
        Cette question a des répercussions collatérales sur l’ENSEMBLE. oui non

        KRISHNAMURTI: VOIR LA VÉRTÉ D’UNE CHOSE

        J'aime

        1. Pour ce qui est de l’épandage de notre compost sur le terrain, il ne s’agit que des résidus de végétaux, tout autre résidu n’étant pas compostable. C’est pourquoi l’ancien purin de vache était utilisé pour la fertilisation des sols, contrairement au lisier de cochon (omnivore) qui a fait plus de mal que de bien, contenant trop de phosphates. Ce qui a tué le lac Léman pendant quelques années et pour lequel nous avons fait énormément d’efforts pour renouveler le biotope…avant le scandale du mercure venant du Valais.

          Mais cela est une autre chanson et – bien que dans ma tendre jeunesse j’eusse lu Khrishnamurti pour ne pas finir stupide – je ne mise pas tout sur cet illuminé (sans ironie) de la première heure.

          Amicalement
          Gene

          J'aime

  4. Il y a un instrument que nous devons nous emparer. Les commissions parlementaires.
    Réfléchissons au potentiel citoyenne-travailleur.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s