Le jour où les robots voulurent AUSSI cotiser (8 et fin)


Et tous les deux reprennent une autre chanson du Félix, un peu modifiée pour la cause :

« Notr’ Montgolfière va beaucoup voyager,

Un bateau ivre qui lutte contre les Guerres,

Elle s’ en viendra de meetings en A.G.

Abolir la Misè-è-re. »

*

Epilogue

Une brise de mer bienvenue vient rafraichir la Place XI bondée tout comme le reste du centre de Rio de janeiro. Toute la planète s ‘est donnée rendez-vous dans la « cidade maravilhosa » et ce n ‘est pas un hasard si l’ antique place où se rencontrèrent les diasporas de toutes les communautés immigrées est le point focal des débats. Le ciel est rempli de montgolfières multicolores tandis que la Baie de Guanabara abrite quantité de voiliers, sloops, ketchs et goélettes totalement autonomes avec leurs panneaux solaires qui alimentent leurs dessalinisateurs.

Les enfants nagent comme des dauphins et crient dans toutes les langues leur joie de vivre pendant que les adultes s’ occupent des taches journalières, papotent, dégustent un verre de caïpirinha, fument un pétard ou mâchent de la feuille de coca. Exit la saloperie de coke, retour à la bonne vieille tradition des Andes, quand les primo-habitants utilisaient la coca pour exécuter des travaux difficiles dans un air raréfié par la hauteur.

C ‘est le premier jour du Carnaval, mais cette année, en cet été brûlant et flamboyant il n’ y aura pas de compétition sur le sambodrome mais des défilés dans toute la ville auxquels vont participer les robots qui sont le thème principal de la plupart des écoles de samba et des « blocos de carnaval ». Les bots participent activement depuis des mois, à la fabrication des costumes, à la construction des décors et des chars en 3D, à l’ approvisionnement en nourriture et en boisson. Ils ont aussi tissé des millions de hamacs gratuits à une ou deux places en amplifiant la tradition carioca qui veut que chaque maison, chaque terrasse, chaque balcon se voient dotés des crochets incrustés dans la maçonnerie qui servent à suspendre les hamacs. Chaque arrivant reçoit ainsi de quoi dormir ou « descansar » (défatiguer mot à mot) où il veut. Les douches et brumisateurs publics fleurissent à chaque coin de rue avec leurs arcs en ciel de gouttes d’ eau symboles d’ égalité, de fraternité et de sororité, les dessalinisateurs alimentés par panneaux solaires bourdonnent comme des ruches et les eaux usées sont retraitées pour l’ arrosage des pelouses, arbres et fleurs qui ont poussé partout dans la ville.

Les animaux n’ ont pas été oubliés car il y a pléthore de chiens, de chats, de singes, aras, chevaux, ânes et mulets,etc…. aidés par les robots qui assurent l’ approvisionnement en nourriture et le nettoyage des déjections. Les robots ne veulent plus simplement cotiser ce qui n’ a d’ ailleurs aucun sens avec la Gratuité générale, ils le prouvent en étant actifs et une charte des Droits des être vivants est sur le point d’ être adoptée par référendum mondial, charte incluant non seulement les animaux et les robots, mais aussi l’ « inanimé », plantes et minéraux inclus, qui ne sont plus sujet à spéculation et à qui est reconnu comme dans les traditions animistes mais délivrées de leurs déicités le droit de prospérer aidés par les humains et les robots pour empêcher toute disparition comme la tristement célèbre extinction du Dodo.

D’ énormes « onibus » électriques circulent au milieu des piétons et des vélos électriques, le tout alimenté par des centrales solaires installées sur le toit des immeubles aux milieu des jardins suspendus qui alimentent la ville en légumes et fruits frais et il n ‘est pas rare de voir un « pagode » se former dans les véhicules, comme c ‘ était la tradition auparavant, réunion de musiciens jouant des percussions et cavaquinhos tout en chantant les sambas immortels des grands « bohèmes » cariocas, Nelson do cavaquinho, Noël Rosa, Cartola, Zé Kéti, Chico Buarque de Hollanda, Martinho Da Vila, Bezerra Da Silva, Paulinho da Viola entre autres et les « gafieiras » remplissent les nuits de Rio des accents pleins de « saudade » des choros de Pixinguinha, Chiquinha Gonzaga, Ernesto Nazareth, Radamès Gnattali, Heitor Villa Lobos, Waldir Azevedo, Jacob do Bandolim, Paulo Moura,etc… en faisant danser non seulement les cariocas mais aussi les visiteurs qui découvrent souvent avec stupeur ces musiques sophistiquées, virtuoses, laissant une large place aux improvisations des musiciens.

Sur la Place XI, au pied de la pyramide tronquée supportant la sculpture dédiée à la mémoire du Zumbi dos Palmares, un des premiers esclaves à s’ auto-émanciper dans un « quilombo » (maquis) en refusant toute autorité, Véro l’ Arbalète flanquée de Jo le Devin et d’ Alberto Da Silva est en grande conversation avec Phaëton Hulot et Cassandre, les cinq partageant un joint de zamal tout en commentant la nouvelle du jour : les places boursières se sont toutes effondrées, les banques, assurances, fiduciaires, palais de justices, barreaux d’ avocats, études de notaires, agences d’ intérim, ministères, palais présidentiels, commissariats de police, bureaux de multinationales ont tous vu leurs locaux squattés et réhabilités par les sans logis pendant que leurs employés et fonctionnaires ont décidé de se consacrer à des taches autrement plus utiles au bien commun. Seuls sont restés en place les hôpitaux, les services d’ urgence comme les pompiers où beaucoup d’ employés et cadres des anciens « services » bancaires, assurances, etc… ont trouvé une bonne raison de s’ activer en donnant deux heures de leur temps de jour ou de nuit aprés avoir suivi une formation. Les médecins ont dit adieu à leur statut « libéral » car il n ‘est pas dit dans le serment d’ Hippocrate qu’ un thérapeute doit être rémunéré et d’ ailleurs cela ne fait plus sens avec la Gratuité Générale.

Frank le Ripou au bras d’ un superbe travesti brésilien vient s’ asseoir prés d’ eux, son ami en robe de cocktail est pendu à son cou et lui caresse doucement la nuque d’ une main manucurée aux ongles multicolores .Ces deux-là rayonnent du bonheur des amants qui ne s’ attendaient pas ; tout comme Véro amoureuse de Jo et d’ Alberto qui ont par ailleurs d’ autres liaisons. Cassandre et Phaëton se tiennent la main comme de jeunes étudiants au sortir d’ une manif et en levant la tête ils découvrent la montgolfière arc en ciel à la colombe dorée discutant avec un écran de PC qui est en train de se poser non loin de là.

Venus de Montréal, Geoffrey et Sabine, une fois la toile de leur montgolfière repliée aperçoivent Frank qui fait des signes du bras à son ancien chef. Les deux font bientôt partie du groupe dans le soleil couchant et la Croix du Sud fait son apparition comme pour rappeler que le vrai sens de la Croix occulté par les chrétiens qui en ont fait un symbole de souffrance est la rencontre des deux énergies (horizontale) de la terre et (verticale) du soleil définissant le cinquième point du milieu qui est la Vie. Toutes les Vies.

Ce sera le dernier carnaval qui commence dans ce grand soir. Le dernier car il ne s’ arrêtera pas à son triste « Mercredi des Cendres », il continuera à tout jamais tant que les Justes et les Bienveillants aidés par les Robots entretiendront l’ Harmonie que prônait déjà Charles Fourier contemporain de la Révolution française de 1789.

Jo le Devin se tourne vers la statue du Zumbi, qu’ un rayon de soleil vient illuminer. Est-ce le zamal ou bien le Zumbi lui a-t-il fait un clin d’ œil ?

Achevé le 07 03 2017 quelque part en France.

zumbi

Tous les épisodes à retrouver sous l’onglet AZAVESTAGAKTION, sous-chapître AZAsuspensss : FEUILLETONS

Advertisements

3 réflexions sur “Le jour où les robots voulurent AUSSI cotiser (8 et fin)

    1. Bien sûr Gene! Mais encore faut-il que l’ Utopie soit imaginée pour pouvoir accéder au rang de Futur. Il est assez rigolo de constater qu ‘entre le moment où j’ ai décidé de publier ce texte qui dormait dans la mémoire de mon PC et sa fin, la problématique des robots a disparu des débats…..pfouitttt!!! envolée C ‘est pourtant ce débat qui m’ a incité à publier ce feuilleton et même les pompiers de Paris actuellement en greve se voient dotés d’ un robot sur chenille pour aller dans les brasiers à leur place. Pas un jour sans qu’ il y ait une annonce d’ un nouveau robot, pour accueillir les gens dans des salons par exemple. Les musiques reprennent des « sons de robot », les voix des « chanteurs » trafiquées par des plug in robotisés,etc….et dans tout ce vacarme, pas une voix sauf celle de Hamon qui n’ en parle plus d’ ailleurs pour EXIGER que les robots cotisent pour contrer le chômage et la misère. L’ Europe n’ en parle plus non plus, enturquisée par son Air d’ un Con
      A part nous, bien sur! Les forces de « progrés » sont sur la défensive et incapables, semble-t-il, comme je le disais à la CGAnar (qui ne m’ a d’ ailleurs pas répondu) de proposer du concret pour avancer et ouvrir les yeux. C ‘est bien de critiquer mais s’ il n’ y a pas du positif derrière ça ne reste que de l’ aigreur ou de la mélancolie d’ un âge révolu
      Pourtant les gens s organisent entre eux et essaient d’ échapper à la folie capitaliste par de l’ entraide. l’ abstention sera record aux élections parce que les 2 cons de « gôche » préfèrent la jouer en solo et si les fachos passent, ils n’ auront aucune majorité et seront systematiquement contrés par les oppositions. Voici venir le Bordel sanfrais et on risque d’ assister à de la politique de bazar comme le Brexit où l’ Ecosse, l’ Irlande du Nord et même la ville de Londres veulent rester dans l’ Europe, de quoi dézinguer la Monarchie de sa trés gracieuse Majesté, manquerait plus qu’ elle casse sa pipe comme ça on aurait en plus des funérailles nationales avec Poutine et Trump au premier rang et Le Pen ou Macron à leur côté . Une belle rangée de fripouilles, une belle image de ces démocrachies qui pour une fois ne seraient plus masquées comme au Carnaval de Venise.
      Abraço do Sam

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s