Jean Casanova – Programme Coalitio 2


(Centre spatial guyanais de Kourou – Guyane française —– 23 Février 2017)

–—–Jean Casanova

coalition_1

——-Les moins jeunes d’entre vous, nous en faisons hélas partie, se souviennent encore du Programme Apollo, parti à la conquête de la Lune sous l’impulsion de la NASA, et de son couronnement, le 21 Juillet 1969. La mission Apollo 11 déposait sur le sol lunaire le module LEM et ses deux astronautes Neil Amstrong et Buzz Aldrin. Leur coéquipier Michael Collins restait en orbite pour les récupérer deux jours plus tard.

« Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’Humanité », avait déclaré Neil Amstrong foulant le sable de Sélène.

–—–Chers amis, nous rentrons de Kourou, en Guyane française, en cette soirée du 22 Février 2017, bien loin de Sélène, encore qu’il y en fut question, car on nous y a promis la lune. Mais c’est du Programme Coalitio dont nous vous parlerons aujourd’hui.

coalition_2

Kourou. 22 Février 2017. Succès total ! Lancement réussi, non pas d’Ariane, chose aujourd’hui tout à fait banale et ne suscitant plus les commentaires émerveillés, mais celui d’une nouvelle fusée Macron.

–—–Le tir de ce nouveau lanceur mis au point au printemps dernier par l’Agence financiaro-spatiale CAC 40, consacre l’échec et l’abandon définitif de la Mission Hollandéo 2017. Les observateurs les plus informés en avaient souligné depuis plusieurs mois le manque de fiabilité pour atteindre une orbite géostationnaire de 2° tour. Et surtout ce que les experts en balistique nomment la faible capacité d’emport, celle nécessaire aux futures missions du Programme Coalitio, la construction de la grande station orbitale qui portera justement le nom de Coalitio.

Abandonnée également la Mission Fillonéo, sa fusée gros-porteur Pénélope ayant explosé à l’allumage le 24 Janvier, jour de la Saint-François, une grossière erreur de calcul au jeu de poker menteur ayant confondu Roi de cœur et Valet de pique dans la caisse.

–—–En raison de la taille de la future station Coalitio et de la nécessité de son achèvement au Printemps 2017, l’Agence CAC 40 était à la recherche depuis plusieurs mois d’un lanceur fiable et au rythme de tir suffisamment cadencé pour acheminer en orbite, pour leur assemblage, les différents modules de la station. La fusée Macron, remplissant toutes les conditions de sécurité, c’est quasi à l’unanimité que le brain-trust de l’Agence CAC 40 a finalement opté pour elle.

coalition_3Salle de contrôle Gattaz 2. Étreintes et applaudissements

En s’arrachant ce matin du sol guyanais dans une trajectoire impeccable et sous les applaudissements de tous les personnels techniques de la salle de contrôle Gattaz 2, certains les larmes aux yeux, la nouvelle fusée Macron vient de faire la preuve du grand savoir-faire de ses concepteurs et des équipes préposées à son tir. En ces temps que beaucoup s’acharnent à pressentir comme ceux d’un retour du religieux, permettez-nous, pour décrire cette magnifique envolée, d’utiliser le terme d’Assomption, celui de l’élévation miraculeuse de la Vierge et de sa montée au ciel.

–—–Pour ce premier vol habité du Programme Coalitio, la fusée Macron emporte à son troisième étage un équipage parfaitement rôdé pour la mission : atteindre dans les meilleures conditions électorales une orbite géostationnaire, puis, dans un second temps, assembler, au rythme des lancements successifs, à partir du Printemps 2017, la future station Coalitio.

coalition_4

Vous devinez les extraordinaires exigences quant au recrutement et à l’entraînement des spationautes, ces héros des temps modernes : connaissances financières et politiques les plus avancés, forme physique et look impeccables, stabilité et ouverture psychologiques, toutes qualités qui désignaient immanquablement le jeune Enseigne de vaisseau Emmanuel à la direction de cette mission. À ses qualités, l’Enseigne de vaisseau Emmanuel, bien qu’à peine trentenaire, en rajoutait d’autres, physiques et mentales, acquises lors d’un entraînement très particulier, comportant de longs mois d’immersion prolongée en milieu bancaire et plusieurs exercices éprouvants de survie en milieu hostile, nous voulons dire dans les cités HLM de Neuilly. Qualités requises également pour tous les autres membres de l’équipage : avoir appris à se connaître, à s’apprécier et à travailler ensemble pour atteindre efficacité maximale et cohabitation, le mot est-il le bon, cohabitation harmonieuse dans l’espace.

–—–Rien d’étonnant dans ces conditions à la désignation au côté de l’Enseigne de vaisseau Emmanuel d’un vieux briscard, le Colonel François Bayrou. Déjà fort expérimenté en matière de vol habité de l’épargne salariale, le Colonel Bayrou travaillait depuis de nombreuses à la mise au point du projet Coalitio et avait déjà fait à plusieurs reprises des offres de service pour une telle mission.

coalition_5Quelques instants avant l’embarquement

Contrariété de dernière heure, heureusement sans gravité et ne compromettant pas la réussite du décollage de la fusée Macron, l’absence du Commandant Valls retenu à terre par une procédure de divorce avec son épouse Solférina, l’épineuse question du partage des biens acquis lors de leur union sous le régime de la séparation des acquêts n’étant toujours pas tranchée.

Ces pénibles circonstances ne remettent pas en cause bien sûr l’affectation du Commandant Valls à la Mission Coalitio. Cette douloureuse affaire de famille devrait être résolue d’ici deux à trois semaines. Le Commandant Valls est déjà inscrit sur le carnet de bord des prochains vols.

coalition_6Les deux jeunes officiers, tout récemment à l’entraînement

——-Première mission donc réussie pour le début d’assemblage en orbite géostationnaire de la future station spatiale orbitale Coalitio. D’autres tirs vont suivre d’ici le Printemps 2017, peut-être rendus difficiles par les turbulences de la météorologie électorale, mais nous sommes totalement confiants, ils seront probablement parfaitement menés à bien en raison de la grande expertise technique et des qualités mentales de l’équipage.

L’assemblage des différents modules de la station, et c’est là que nous vérifions l’intérêt des fortes capacités d’emport de la fusée Macron, doit être achevé pour Mai 2017. C’est à cette date que l’état-major de CAC 40 compte, grâce à Coalitio, entamer le démontage et la destruction définitive de Cotisatio, l’antique station assemblée en 1945 par le CNR (Conseil National de laRésistance).

coalition_7

——-En quoi Cotisatio était-elle devenue aujourd’hui inadaptée et obsolète ? Pour qu’il faille la remplacer par Coalitio ?

Le nom, Cotisatio, vous l’avez deviné, était dérivé d’un vieux mot provençal, cottization, aux très nombreux synonymes tels que écot, collaboration, coopération, entraide mutuelle, tous désignant l’effort commun consenti en vue d’une dépense commune. C’est tout naturellement que ce mot fut choisi en 1945 pour désigner la quote-part prélevée sur la richesse produite par le travail et destinée, véritable salaire différé et socialisé, à la couverture des besoins de tous lorsque le travail s’interrompt : dépenses de santé pour faire face à la maladie ; retraites par répartition lorsque le grand âge survient ; indemnités de chômage en cas de perte d’emploi.

La découverte ces 30 dernières années par les chercheurs scientifiques du CAC 40 que le travail, loin de produire la richesse, avait en réalité un coût, renchéri de plus par la Cotisation, on disait maintenant Charges sociales, renvoyait brutalement Cotisatio à ce qu’elle avait d’archaïque et d’insupportable pour notre économie.

coalition_8

——–Les remarquables efforts consentis jusqu’à ce jour dans le cadre de la Mission Hollandéo, aujourd’hui abandonnée et mise au rebut, mais soulignons encore leur caractère visionnaire pour alerter quant à la vétusté de Cotisatio et démontrer la nécessité de son remplacement, ces remarquables efforts ont ouvert la voie au Programme Coalitio. « Il faut finir le job », aurait dit Emmanuel.

coalition_9

D’autant plus que, parallèlement au démontage de Cotisatio, d’autres chantiers sont encore au programme de la Mission Coalitio, notamment ceux de la mise en extinction des différents satellites de Cotisatio. CDI, 35 heures et Répartitio.

–—–Disons encore toute notre fierté devant ce lancement impeccablement réussi et les espoirs que nous plaçons maintenant dans la virtuosité de son jeune chef de l’équipage, l’Enseigne de vaisseau Emmanuel, pour l’accomplissement de ce programme périlleux et plein d’embûches.

Méritera-t-il le tendre surnom mi-complice mi-admiratif que lui a déjà donné l’état-major du CAC 40, celui d’Emmanuel l’Oiseleur ?

coalition_10


Une réflexion sur “Jean Casanova – Programme Coalitio 2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s