Les Colonisations sont bien des Crimes contre l’ Humanité.


Le débat s’ invite dans la campagne pestilentielle suite, en partie, à l’ affaire de Théo qui n’ aime rien tant que d’ aller chez les flics pour s’ empaler sur une matraque télescopique. Affaire qui fait remonter le refoulé que les DominantEs en grande partie de drouate extrême et d’ extrême droite croyaient enfoui à jamais dans les cimetières des tortures oubliées. Ce sont d’ ailleurs les mêmes qui se sucrent avec de l’ argent public, européen ou sanfrais qui se disent « victimes de complots » et patin-couffin……on est en droit de rigoler et de s’ indigner

Mais voilà, en Europe il n’ y a guère que la Suisse à ne pas avoir trempé dans cette horreur sans nom, les pays nordiques ayant colonisé ce qui deviendra l’ Angleterre bien avant, car même l’ Allemagne avec le Cameroun, l’ Italie avec l’ Ethiopie ,la Belgique et son Congo et la Hollande avec l’ Afrique du Sud et l’ Indonésie ont commis ces « joyeusetés » dénoncées en son temps par Bolivar, qui prôna l’ Indépendance des peuples. Le Bolivarisme est même toujours présent en Amérique du Sud et sans son évocation il est impossible de comprendre quoi que ce soit de la politique de ce sous-continent. Bolivarisme d’ ailleurs oublié par le gouvernement brésilien bafouant « allègrement » les droits des primo_habitantEs pour des profits et rôles

1024px-bordeaux_place_de_la_bourse_mascaron_visage_africain
Mascaron bordelais de « tête de nègre »

Bordeaux, en fRance, à la différence de Nantes ou La Rochelle, n’ a jamais voulu reconnaitre son enrichissement grâce à la Traite négrière alors que les sculpteurs bordelais ont commis quelques « mascarons » que l’ on peut encore voir comme curiosités « touristiques » sur les murs des riches immeubles bourgeois. Oeuvres représentant des « têtes de nègre ».

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mascaron_de_Bordeaux#Traite_n.C3.A9gri.C3.A8re_et_exotisme

C’est Jean-Marie Laquitaine, descendant d’ esclave et musicien hors-pair qui me le fit remarquer. En ajoutant que la communauté antillaise mélanoderme de Bordeaux ne réclame pas de dédommagements mais une reconnaissance publique de la contribution des esclaves à la richesse de ce pays.code-noir

Si on ajoute au Code Noir qui instituait l’ esclave au rang de « meuble » le fait de prendre le nom du propriétaire du dit «  »meuble », on comprend tout de suite que Laquitaine n ‘est pas le vrai nom de Jean-Marie et que pour lui la généalogie dont se targue certainEs n’ est qu’ une « gêne au logis » sans parler de l’ absence d’ identité et de la douleur de porter le nom d’ une famille qui n’ a jamais su que s’ enrichir par la pire exploitation qui soit tout en se donnant bonne conscience avec des miettes façon « case de l’ oncle Tom », dont la religion qui n’ est rien d’ autre que de l’ opium dont la vente a enrichi les curés, les zévêques et pour finir le Vatican lui-même.

En fRance, les esclavagistes avaient eu de longs siècles pour peaufiner l’ esclavage maison, appelé « servage » et justifié par les hiérarchies de « droit divin ». Il y eut peu de « philosophes des Lumières » pour s’ élever contre cette barbarie. Voltaire était pro-esclavage et si, un temps, l’ esclavage fut aboli par la Révolution de 1789, le NabotLéon s’ empressa de le rétablir. Il fallut attendre 1848 pour une abolition définitive

Hier j’ écoutai l’ historien Benjamin Stora qui n ‘est plus à présenter confirmer que la Colonisation est bien un Crime contre l’ Humanité:

Dans une interview à la télévision algérienne, Emmanuel Macron a qualifié la colonisation de «crime contre l’humanité, une vraie barbarie». Qu’est-ce que cela vous inspire ?

Paris, le 16 Avril 2016. Benjamin Stora au forum citoyen pour une primaire à gauche au théâtre de la porte Saint Martin.

Benjamin Stora (photo AFP) : C’est une vieille question. La qualification de crime de guerre, de crime contre l’humanité, a affleuré sans arrêt dans les débats. Pendant la guerre d’Algérie, déjà, il y avait toute une série d’arguments avancés par des avocats, principalement ceux du Front de libération nationale (FLN), mais aussi par l’historien Pierre Vidal-Naquet, qui a écrit la Torture dans la République.

Il y a aussi eu le grand rapport de Michel Rocard, qui sortait alors de l’ENA, en 1960, qui a fait scandale, parce qu’il y expliquait que plus de 2,5 millions de paysans algériens avaient été déplacés de force par l’armée, c’est énorme ! Lui-même, Michel Rocard, parlait de crime contre l’humanité, parce que certains de ces paysans sont morts de faim. En 2000, Germaine Tillion, Vidal-Naquet, et d’autres ont publié dans l’Humanité un appel qui demandait à Lionel Jospin de reconnaître les crimes de la guerre d’Algérie – même si ça ne portait pas sur l’ensemble de la colonisation.

Dans les travaux des historiens consacrés à la conquête de l’Algérie, où des crimes ont été commis, il est raconté des massacres, des atrocités, que n’importe quel historien sérieux connaît. Des livres comme ceux de François Maspero ou de Marc Ferro sont là depuis longtemps, mais ils n’ont pas conquis la sphère politique.

http://www.liberation.fr/elections-presidentielle-legislatives-2017/2017/02/16/benjamin-stora-la-colonisation-n-est-pas-encore-une-sequence-historique-admise_1548882http://www.liberation.fr/elections-presidentielle-legislatives-2017/2017/02/16/benjamin-stora-la-colonisation-n-est-pas-encore-une-sequence-historique-admise_1548882

Voilà pour ce qui concerne l’ Algérie, mais quid des autres colonisations?

bouzin-le-pen
Merci à Guy Masavi

2 réflexions sur “Les Colonisations sont bien des Crimes contre l’ Humanité.

  1. Macron voulait tirer la couverture médiatique à lui en posant au moraliste, faire que chacun ne parle plus que de lui et soit prêt à l’écouter encore, il a réussi.
    La colonisation, ainsi que « l’acculturation planifiée » qui accompagne tous ses avatars ignobles, est un crime.
    Manque seulement au droit international le simple délit de « crime de colonisation ». Là ça parlerait à chacun.
    Mais c’est pas demain la veille que le capitalisme colonisateur et triomphant permettra cette création de droit.
    La qualifier de « crime contre l’humanité » (notion opaque, impraticable et obsolète puisque temporairement dédiée exclusivement aux crimes nazis de masse) part d’un bon sentiment (chez Macron j’en doute) mais reste sans effet…
    En toute logique, n’importe quel crime, sur un individu ou sur un groupe d’individus, s’inscrit « contre » l’humanité.
    Je rappelle que « crime » ne signifie pas obligatoirement meurtre, assassinat, massacre.
    Le viol est un crime.
    La colonisation est un viol.
    Viol de masse. De libertés collectives et individuelles, de culture, de langue, etc.
    C’est simple. C’est clair. Et on a les outils.

    J'aime

  2. pour préciser, rectifier et être bien comprise:
    L’article 7 de la Cour Pénale Internationale (statut de Rome signé et ratifié par 110 états sur 192 en 2000) a redéfini onze actes constitutifs de crimes contre l’humanité, lorsqu’ils sont commis « dans le cadre d’une attaque généralisée ou systématique dirigée contre toute population civile et en connaissance de l’attaque » :
    le meurtre ;
    l’extermination ;
    la réduction en esclavage ;
    la déportation ou le transfert forcé de population ;
    l’emprisonnement ou autre forme de privation grave de liberté physique en violation des dispositions fondamentales du droit international  ;
    la torture ;
    le viol, l’esclavage sexuel, la prostitution forcée, la grossesse forcée, la stérilisation forcée ou toute autre forme de violence sexuelle de gravité comparable ;
    la persécution de tout groupe ou de toute collectivité identifiable pour des motifs d’ordre politique, racial, national, ethnique, culturel, religieux ou sexiste, ou en fonction d’autres critères universellement reconnus comme inadmissibles en droit international, en corrélation avec tout acte visé dans le présent paragraphe ou tout crime relevant de la compétence de la Cour ;
    la disparition forcée de personnes ;
    le crime d’apartheid  ;
    d’autres actes inhumains de caractère analogue causant intentionnellement de grandes souffrances ou des atteintes graves à l’intégrité physique ou à la santé physique ou mentale.

    Cela signifie qu’il faut qu’il y ait un ensemble de ces crimes commis délibérément dans « le cadre d’une attaque généralisée ou systématique contre une population civile ». Cela ne peut s’appliquer à toute la durée (de plusieurs siècles) d’une colonisation SAUF aux moments de son histoire (et notamment de la guerre de libération) où l’ensemble de ces crimes aura été commis dans les conditions décrites.
    C’est dire si l’identification pure et simple de « crime contre l’humanité » à « la » colonisation est juridiquement impossible: il faudrait que toute la durée de son histoire n’est été que cet ensemble constant de crimes délibérés…

    L’ imprescriptibilité des crimes contre l’humanité n’a été votée en France qu’en décembre 1964. La fin de la guerre d’Algérie était survenue en mars 1962… cherchez l’erreur.
    En 1984 la Cour de Cassation a entériné l’imprescriptibilité « applicable sans rétroactivité » seulement pour l’affaire Klaus Barbie, et au motif qu’elle relevait de la décision de Nuremberg faisant droit…

    Que toute colonisation soit un crime, comme je le disais plus haut, est un fait indéniable.
    Elle est un viol qui a pour objectif de s’approprier une population, un état, un territoire, pour en tirer profit.
    Mais elle n’a pas pour but la destruction radicale, l’extermination totale (sinon elle ne profiterait de rien). Cependant elle y recourt 1. pour s’imposer, 2. pour briser les groupes en résistance et 3. lors des guerres de décolonisation.
    Ce sont ces recours qui constituent, en droit, des crimes contre l’humanité si leur mise en acte en relève.

    La colonisation doit faire l’objet d’une définition criminelle spécifique si on veut (contre le racolage démagogique de Macron) l’éradiquer vraiment : à l’intérieur de ce cadre peut alors intervenir s’il le faut le « crime contre l’humanité ».
    C’est cela qu’il faut exiger et obtenir.
    Le crime de colonisation.
    Pour protéger le présent et le futur.
    Ce type est un démago dangereux, racoleur, séducteur, manipulateur, effroyable menteur.
    En guise de programme? Semer la merde. Diviser pour régner.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s