La fabrique du connard


Opuscule philosophique sur le connard d’Aaron James

 

connard

[…]

Commençons par préciser que l’auteur est favorable au capitalisme, qu’il définit une «société capitaliste» comme une société qui s’appuie principalement sur les marchés pour la distribution des biens et des services et l’allocation du capital, et qu’il pense que ce système, si lui on adjoint les mécanismes correctifs adéquats, est un bon système si l’on se fixe comme objectif le développement de liberté, la prospérité de tous, et la maximisation des opportunités offertes à chacun. Ce qui le préoccupe, c’est la possibilité que, le nombre de connards augmentant de façon significative, le capitalisme puisse se «dégrader» en une forme instable, le «capitalisme de connards». Selon l’auteur, le capitalisme est très sensible à la présence de connards: en effet, selon lui, le système capitaliste repose sur un certain nombre d’institutions et de règles que les partenaires doivent respecter pour que la coopération soit bénéfique au plus grand nombre. Parce qu’ils bénéficient du capitalisme, et donc de ces institutions, les partenaires les respectent généralement.

Mais le connard, lui, se croit tout permis, et en particulier de contourner ces institutions, voire de les détourner à son profit (par exemple en faisant payer les autres pour ses déficits et ses investissements absurdes): il augmente ainsi considérablement le coût de la coopération pour les autres. «Modélisation mathématique» à l’appui (voir la seconde annexe de l’ouvrage), l’auteur soutient que la prolifération de connards conduit peu à peu les autres à ne plus coopérer, ce qui à terme provoque l’effondrement du système capitaliste.

[…]

Début et suite sur Slate.fr

facedebouc

Advertisements

2 réflexions sur “La fabrique du connard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s