Deufr : … bien fait! nix amer…


le_deufr
« ..j’savais comment le dire, sans avoir fini de trouver l’arrime, c’était aussi des gros mots, pas joliment chantonnable, … c’est avant que j’aimais Mister Renard, comme j’aurais pu apprécier mon hexagone bien mieux que statiquement. que statistiquement, que s’tâter qui ment
…quand je m’balade dans l’flou du net, et qu’j’tombe sur ç’te salade, je sais ç’quoi qu’est malade, avant de renaitre de ses cendres, vous en conviendrez, faudrait d’abord tout s’brûler…ça peut arriver même en pleine mer cap’taine!, navire navrant, mistral gagnant…c’est pendant que souffle les vents qu’il faut faire gaffe à choisir bien les phoques, voiles à cornes, ou autres perroquets…. » extrait de « c’est pas l’homme qui rend amer? » aux éditions « Fond de câle »…

et suivant, le commentaire du dit Cap’taine qui s’marre:

« En voyant l’homme toucher quotidiennement le fond du mal-être, on ne peut que se réjouir qu’il s’en soit sorti. Mais à quel prix?

Renaud, c’est un peu plus qu’un homme. C’est également une œuvre, politiquement engagée. Et l’entendre chanter qu’il va embrasser les flics alors que ceux-ci continuent à briser à coups de matraque et à crever à coups de flashballs les crânes et les yeux de celles et ceux qui manifestent en chantant Hexagone…

Certains pourront y voir un coup de poignard dans le dos, de mon côté je ne parviens qu’à le plaindre. Mais il m’était impossible de garder en bouche plus longtemps sans le recracher le goût amer de son « Phénix » , qui est hélas aussi nul et indigne de lui textuellement et musicalement qu’idéologiquement.

A celles et ceux qui seront tenté(e)s de rétorquer que je ne me prive pas pour faire des chansons là-dessus avec des jeux de mots pourris, je répondrai simplement que c’est bien là la preuve que Renaud continue, malgré moi, à m’inspirer… » – Captain SIMARD. extrait d’aujourd’hui..

le lien de la chansonnette qui m’a réjouit les esgourdes, c’est là, juste dessous du niveau de ligne d’haut, vu que c’est ligne d’en dessous, voilà

accrocher ici l’hameçon de la souris, dès que ça mord, cliquer le moulinet

Ou écouter la chansonnette ici

Enregistré et flimé le 16 avril 2016 à l’Abracadabar.
Paroles et musique : Captain Simard.

Guitare : Fabrice « Mandrill » Jaslet

Prise de vue : Ismael Gaudin, Ilyes Navailh, Maxime Truchot.
Prise de son : Monsaigneur Saslechakall

 


Une réflexion sur “Deufr : … bien fait! nix amer…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s