Être ou ne pas être ! Ou quand la physique quantique s’en mêle !


tobe-or-nottobe

Être ou ne pas être ! Ou quand la physique quantique s’en mêle et nous donne à penser qu’il y a plusieurs réalités, autant de réalités qu’il y a de sous-films.

Dans les faits, c’est Max Plank qui, méditant sur sa saucisse qu’il est en train de griller sur un feu de fortune, se demande si ce sont les braises, le feu ou la couleur qui cuisent le morceau de gras ?! « Car si les braises sont rouges, le feu orange-jaune et le soleil jaune, les couleurs ne sont-elles pas des ondes ou de l’énergie à l’état pur ?! Et qu’est-ce que la saucisse ?! Et pourquoi la baguette en chêne brûle-t-elle moins facilement qu’une branche de peuplier ?! Suis-je assis sur un bloc de pierre sur lequel j’ai mis un petit coussin pour rendre mon assise plus confortable ou suis-je complètement absorbé par mes pensées, donc je suis à la place du feu, car la place de la saucisse est moins attirante. Et… fais-je déjà partie de la saucisse puisqu’il y a échange d’arômes entre ce que hument mes vaisseaux capillaires cloisonnant mes narines ?! »

Ce sera Einstein qui, lors de son dernier colloque devant un parterre d’étudiant, fondera les assises solides ou immatérielles de la physique-quantique. Et il aura fallu qu’un jeune étudiant américain, fort intéressé par les propos du grand scientifique qui soumettra l’idée de plusieurs réalités, de plusieurs couches, de plusieurs films superposés… et c’est là que ça se complique.

C’est pour rendre accessible ce qui ne l’est pas que le physicien et théoricien Thibault Damour, professeur de physique à l’Institut des hautes études scientifiques et membre de l’Académie des sciences co-écrira une BD qui devrait être passionnante : « mystère du monde quantique »

Mais écoutons plutôt le petit résumé de l’émission de la RTS la 1ère, CQFD du 12 avril 2016 :

monde_quantique

Le monde quantique en BD

Sarah Dirren présente une bande dessinée scientifique pour comprendre la physique quantique. Au fil des 150 pages du « mystère du monde quantique », Bob et son chien Rick partent à la recherche du réel perdu. Une façon ludique de se plonger dans une matière complexe dès l’âge de 10 ans.

On en parle avec le physicien et théoricien Thibault Damour, professeur de physique à l’Institut des hautes études scientifiques et membre de l’Académie des sciences, co-auteur de cette BD.

Audio

(environ 12 minutes)

Bon ! J’ai lu la BD et j’en sais un peu plus… bien que je ne sache plus trop bien que savoir…

monde_quantique1

mystère du monde quantique

Dossier la physique quantique

 


3 réflexions sur “Être ou ne pas être ! Ou quand la physique quantique s’en mêle !

  1. cet article m’ avait échappé et c’ eût été dommage car l’ initiative est belle et bonne. Maintenant à chaque époque son vertige: Pascal est devenu fou en tentant de se représenter l’ Infini parce qu’ il avait subi le lavage de cerveau des CroyantEs et leurs mad dogmes and angoissements.

    Et de nos jours, malgré tous les romans de SF qui traite du sujet et depuis longtemps, il faut bien constater que cette facilité à se représenter DES MONDES à réalité multiple n ‘est pas donné à tout le monde. Un peu comme le sens du rythme en musique.
    Einstein a dit « pourtant dieu ne joue pas aux dés »…….et oui, accepter la Mécanique Quantique c ‘est devenir Athée et Libre penseurE et comprendre que c ‘est l’ Observateur (nous en l’ occurrence) qui provoque l’ effondrement de la fonction d’ onde (une « particule » peut s’ étendre sur des millions de km² quand elle est en « fonction d’ onde ») pour accoucher de la « réalité ».

    Ainsi Thibault Damour s’ il eût été en fonction d’ onde ( ce qui n’ est pas encore pour demain , ne rêvons pas) aurait eu la possibilité de « fixer » sa position et sa vitesse dans le studio de la RTS, sur la chaise qui lui eût été réservée. En supposant que Damour se trouve à quelques kilomètres du studio ou même à un quelconque endroit de la Romandie, s’ il se fût transformé en « onde » il eût pu s’ étendre sur des millions de km². Ce qui couvre la « distance » qui le sépare du studio de la RTS.

    C ‘ est ainsi que les chercheurEs étatsunienNEs tentent de « téléporter » quelques molécules de Los Angeles à New-York….IlLEs vont bien finir par y arriver, mais ce jour-là touTEs les CroyantEs risquent de voir leurs représentations du monde s’ effondrer et on peut à juste titre se demander quelles seront leurs réactions….

    Abraço do Sam

    Aimé par 1 personne

    1. Cela m’a tout de suite fait penser à l’ouvrage que j’avais lu il y a…oufff…. bientôt plus de 20 ans en arrière : « Ouspensky, Gurdjieff et les Fragments d’un Enseignement inconnu » dans lequel Ouspensky mettait des chiffres sur des notes et comparait la musique à des composantes mathématiques qui se diffusaient en ondes dans un espace que nous avons du mal à appréhender. Un livre qui m’avait passionnée…

      Bises de Gene

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s