FLASHBALL : 10 ANS DE BLESSURES, 10 ANS DE LUTTE


Face aux armes de la police

la police mutile.jpg

Dossier élaboré par le collectif face aux armes de la police publié dans lundi.matin

« Si l’effet physique d’un tir de flashball dans la tête est microscopique à l’échelle de la foule, il est macroscopique au niveau de la peur qu’il produit. »

Jeudi 28 avril 2016 à Rennes, un manifestant de 20 ans s’écroule le visage en sang. Il vient de perdre un œil. L’étudiant qui lui a apporté les premiers soins témoigne : « Les gens ont commencé à s’échapper par le pont. Les CRS les ont tirés comme des lapins au flash-ball, c’est là qu’il a été touché. […] Il y a eu des flots et des flots de sang et c’est là que nous nous sommes rendu compte qu’il était en train de perdre son œil. Le tir de flash-ball directement dans l’œil ça ne pardonne pas. Un jeune mec de 20 piges qui est en licence de géographie qui vient…

View original post 3 049 mots de plus


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s