Scanardage / The show must go on.


Le spectacle doit continuer coûte que coûte, c ‘est la « loi du Divertissement », de l’ Entertainment. Aussi apprend-on trés vite dans ces métiers, à dissimuler un « trou » dans les paroles par du « yaourt », à se teindre les cheveux pour faire plus jeune, et à copiner avec les cuisinierEs, les concierges et les machinos, 3 personnages qui peuvent vous empoisonner la vie s’ ilLEs vous prennent en grippe.

Ainsi en va-t-il de la Société du Spectacle où tu l’ as certainement noté, l’ important n ‘est pas tant ce qui se passe sur scène que ce qui s’ agite au parterre et au paradis, mais surtout au parterre. Les Bourges vont au spectacle pour être vuEs et donner leur point de vue, quand ilLEs en ont, sur les prestations des minables payéEs 3 francs 6 sous qui se déguisent en rois, reines, laquais, soubrettes ou jeune Werther pour tenter de les distraire de leurs problèmes de Bourges qui doivent supporter « grèves et sabotages » de la part de leurs salariéEs qui en veulent toujours TROP.

En fait, les Bourges, l’ Ennui les Goethe…….les souffrances du jeune Werther sont une bonne catharsis pour qu’ ilLEs se réjouissent d’ en être sortiEs ou d’ y avoir échappé.

Mais quand un accident du travail survient, ce n ‘est pas la santé des machinos qui inquietent les tronpaNEs de l’Opéra Bastille-Paris-France.

Mais la poursuite du Spectak’

Coûte que coûte!!!!

opera bastille
Merci au Canard, Delambre et D. Jaillet

4 réflexions sur “Scanardage / The show must go on.

  1. J’arrive toujours pas, mais je laisse tomber. Mon petit doigt me dit que je ne peux rien faire sur N.I. et qu’il doit y avoir un truc qui a changé, parce qu’hier, j’ai déjà rencontré quelques problemos !

    Quant au scanardage, c’est purement et simplement scandaleux. Et, sans communication de la part des organisateurs ou du patron du théâtre, l’entracte de passé une heure a dû chauffer les humeurs et jeter le discrédit sur la troupe qui se représentait ce soir-là. On attendrait presque que les techniciens se fassent engueuler pour ce retard et qu’ils ont certainement passé pour des incompétents. Du pur scandale, quoi !

    Peut-être que l’accident survenu lors de la pièce de théâtre aurait mieux fait passé la pilule, le gore faisait toujours recette… Il n’y a qu’à voir ce qui se passe lorsqu’il y a un accident de la circulation. On peut encore voir la bave de mollusque collé contre les vitres latérales des bagnoles.

    Je suis outrée par le traitement dont ont été victime les travailleurs-euses !

    Mais dans quel monde vit-on, bordel de merde !!!

    Bises de Gene

    J'aime

      1. Et moi : « Je vous merde touTEs !!!  »

        Naaan mais !

        Ouch! Je suis en pétard aujourd’hui. Déjà que j’ai dû courir chez le véto ce matin et que je suis raide de chez raide parce que j’ai oublié la moitié des médocs et que j’ai dû y retourner en courant…

        Bises de Gene

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s