Notre-Dame-des-Landes: succès incontestable de la mobilisation pour l’abandon du projet d’aéroport


Relais Squat!net du 29 février 2016

2016-02-27_NotreDameDesLandes_foule-anti-aeroport-300x199

Communiqué de presse – Notre-Dame-des-Landes, le 27 février 2016

Les diverses composantes de la lutte de Notre-Dame-des-Landes (Coordination des opposants, COPAIn, ZAD, …) organisatrices de la mobilisation du samedi 27 février 2016 « pour l’abandon du projet d’aéroport et pour l’avenir de la ZAD », se réjouissent de l’énorme réussite de cette journée, pourtant organisée une nouvelle fois dans un délai très court.
Nous avons vécu ce jour certainement la plus grosse manifestation pour la sauvegarde du bocage de Notre-Dame-des-Landes et pour le soutien à celles et ceux qui font vivre cette ZAD.

Les organisateurs saluent les plus de 60 000 personnes qui se sont déplacées, parfois de très loin (68 cars venus de toute la France), pour apporter leur soutien infaillible à cette lutte emblématique contre un projet inutile – basé sur des mensonges, des secrets et des manipulations – écologiquement et économiquement intenable.
Le convoi venu de l’est était composé d’une cinquantaine de tracteurs – présence voulue symbolique pour rappeler l’enjeu de préservation de la terre agricole – et d’un millier de personnes à vélo dès le point de départ de l’Erette.
Il a rejoint, sous les acclamations, l’impressionnante marche venue de l’ouest, festive, musicale et colorée.

Les nombreux messages de soutien venant de partout (Allemagne, Italie, Turquie, Belgique, Grande-Bretagne, Québec…) prouvent, s’il en était encore besoin, que la lutte au départ locale de Notre-Dame-des-Landes rejoint désormais des préoccupations globales de choix de société. Le constat de l’incohérence entre, organiser la COP21 et, quelques mois après, vouloir construire un aéroport près d’une ville qui en possède déjà un, a été lui aussi renouvelé.

L’ambiance festive qui a régné toute la journée ne doit pas faire oublier la détermination farouche des opposant-e-s pour obtenir rapidement l’arrêt des procédures d’expulsion et l’abandon du projet. Les prochaines semaines seront déterminantes.

L’annonce d’un référendum sur le projet d’aéroport – dont l’organisation reste pour le moins floue et sujette à caution – n’a pas affaibli le mouvement d’opposition, bien au contraire.

On ne lâchera rien ! L’aéroport de Notre-Dame-des-Landes ne se fera jamais !

[Publié le 27 février 2016 sur le site de l’ACIPA.]


 

A lire également, une prise de parole d’occupant-e-s de la ZAD ce 27 février 2016.

Et ici, quelques photos de la journée.

* * *

Notre-Dame-des-Landes sur Squat!net


3 réflexions sur “Notre-Dame-des-Landes: succès incontestable de la mobilisation pour l’abandon du projet d’aéroport

  1. Encore une info squizzée et remplacée par le « spectacle » de Hollande se faisant insulter au Salon de l’ Agriculture, samedi dernier et ce qui est moins courant le patron de la FNSEA X Beulin en prenant aussi pour son grade, car Hollande pensait que l’ avoir à ses côtés allait le prémunir des quolibets et autres bouses de vache.

    Ils sont vraiment cons , ces politiques….pendant ce temps, nous les musiciens répétons Life on mars, Space Oddity, Heroes et Seven, en hommage à Bowie et c ‘est pas triste……
    😉

    I forgot what my father said
    I forgot what he said
    I forgot what my mother said
    As we laid on your bed

    A city full of flowers
    A city full of rain
    I got seven days to live my life
    Or seven ways to die

    I forgot what my brother said
    I forgot what he said
    I don’t regret anything at all
    I remember how he wept

    On a bridge of violent people
    I was small enough to cry
    I got seven days to live my life
    Or seven ways to die

    Hold my face before you
    Still my trembling heart
    Seven days to live my life
    Or seven ways to die

    The Gods forgot they made me
    So I forgot them too
    I listen to their shadows
    I play among their graves

    My heart is never broken
    My patience never tried
    I got seven days to live my life
    Or seven ways to die

    Seven days to live my life
    Or seven ways to die

    Seven
    Seven
    Seven

    Abraço do Sam bientôt en concert dans le coin toulousain.

    Aimé par 1 personne

    1. Et même si on ne soutient pas l’ACIPA, du moment qu’on fait front commun contre un projet élaboré en 1990 et qui n’a plus sa raison d’être. Un referendum unique avec des gens du crû est une imposture sans nom.

      Merci pour ces belles paroles de Bowie, Sam
      J’espère que ça va marcher très fort dans le coin toulousain

      Bises de Gene

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s