Baisse de l’euro… ou lorsque Draghi persiste et signe !


Mega_Mario_Group_Artwork_-_Super_Mario_3D_World

Alors que la dernière baisse de cette monnaie n’a visiblement pas donné les effets escomptés, si escomptés ils fussent !, Super Mario Draghi, chef de la BCE, a l’art et la manière de manipuler l’économie comme celle de la Grèce que cet économiste italien, élevé au sein de Goldman Sachs, a surévaluée afin que que ce pays puisse entrer dans la zone roro en 2001 – happy birthday to you, Dear Greece ! 15 ans déjà ! – une manière peu cavalière de garder les Hellènes et leurs ex ? plus grandes infrastructures maritimes de Méditerranée dans le giron du plus vieux continent.

Mais nous n’en sommes plus là, s’paas ??! Maintenant, on laisse les ex-satellites de l’ex-URSS et la Grèce se dépêtrer avec les réfugiéEs et on se tourne vers les pays fondateurs de l’Europe qui vont subir à nouveau un des plus grands hold-up de leur histoire, à savoir une « éventuelle » dévaluation de l’euro programmée pour mars 2016. Alors, certes, passer de 1.08 à 1.07 n’effraie personne, car tiroir-caisse un centime, après tout ?!

C’est oublier qu’un des plus beaux hold-up de l’histoire bancaire a été faite par un jeune informaticien, dans les années 1980-1990, lorsque ce dernier avait simplement arrondi les chiffres, passant de 0.05 à 0.00, se mettant ainsi 5 centimes dans la fouille et ce, au vu et au su de tout le monde qui n’y a vu que du feu, respectant ainsi le vieil adage saharien le dit : « c’est avec les petites rigoles qu’on fait les plus grands fous-rires ! ». Un génie qui a quand même écopé d’une peine de prison alors que personne n’avait porté plainte. Du grand art ! Mais pas dans la manière de dépenser ce fric puisque la puce à l’oreille a été soufflée par le soudain grand train de vie que ce jeune commençait à mener… ou comment devenir millionnaire sans perdre la tête ?!

Réponse : naître avec une cuillère en or dans le bec !

Nous dérivons du sujet, comme les frêles esquifs sur la Méditerranée, et revenons à notre euro qui, selon Super Mario, devra « être re-con-sidéré », entendons par là, une légère, mais alors vraiment très légère dévaluation qui ne va rien arranger dans le meilleur des cas, mais empirer le statut précaire des précariséEs qui ont eu la chance de mettre un petit pécule pour leur retraite qui fond comme neige au soleil, d’autant que les jeunes qui auraient dû quitter le nid n’en ont plus les moyens.

Comme on vient de le comprendre, ce ne sera pas le 1 % de la population qui possède la plus grande part des richesses mondiales qui va en pâtir, mais bel et bien le-a simple péquinE qui va à nouveau se retrouver comme deux ronds de flan.

Parce que dans cette lugubre affaire, si Draghi est réputé pour être un bon trader aux commandes de la BCE, il est mauvais stratège en ce qui concerne l’économie réelle et les besoins des EuropéenNEs. Il ne s’agit pas d’investir dans les automobiles diesel qui ont du plomb dans l’aile, mais plutôt d’ouvrir le champ des possibilités et de s’apercevoir que les infrastructures inter-cités doivent être remises sur le métier. Ce n’est pas licencier des centaines d’emplois à la SNCF, mais de réhabiliter le rail. Ce n’est pas chercher un diesel propre, mais d’un moteur d’une nouvelle génération. Ce n’est pas de rester figés devant le fait accompli que d’ici 2030, la moitié des emplois actuels auront disparus, remplacés par le tout numérique, mais d’ouvrir le secteur de l’innovation à toutes celles et ceux qui ont fait des études universitaires qui, au lieu de finir au mieux sur un chariot chez Amazon, pourront exploiter leur potentiel de créativité. Ce n’est pas construire un NDDL ou faire le dos rond face aux OGM ou aux gaz de schistes, mais de laisser des parcelles de terrains agricoles aux citadinEs qui seraient prêtEs à jardiner les fruits du terroir. Bref, un autre moyen de faire tourner une économie qui ne fera peut-être pas l’affaire des plus nantiEs, certes, mais comment dépenser un million de roros actuels en un jour ! Les tourbillonnaires ont-ils encore vraiment besoin de posséder plus de fric ?! Hein ?!

C’est peut-être, j’écris bien : « peut-être », que les TerrienNEs pourront se sauver d’une guerre civile qui n’aura lieu que dans les basses couches stratosphériques, répétitons-le à foison, ou d’une pollution aux effets déjà dramatiques – demandez l’avis des PékinoisES qui, en ce moment, ne subissent pas seulement un smog à donner un emphysème au bout de trois jours, mais qui sont en train de se payer un hiver assez rude, un hiver bon pour se réchauffer auprès du poêle à charbon ! – une pollution qui ne fera pas de cadeaux fiscaux aux plus riches, et ça, quelque part, ça rassure !

Affaire à suivre, donc !

pollution

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s