Décès de David Bowie…


Adieu l’ami !

extrait de son dernier album


5 réflexions sur “Décès de David Bowie…

  1. Voilà les « lyrics » au cas où

    Abraço do Sam, sadly upset….

    In the villa of Ormen, in the villa of Ormen
    Stands a solitary candle, ah-ah, ah-ah
    In the centre of it all, in the centre of it all
    Your eyes

    On the day of execution, on the day of execution
    Only women kneel and smile, ah-ah, ah-ah
    At the centre of it all, at the centre of it all
    Your eyes, your eyes

    Ah-ah-ah
    Ah-ah-ah

    In the villa of Ormen, in the villa of Ormen
    Stands a solitary candle, ah-ah, ah-ah
    In the centre of it all, in the centre of it all
    Your eyes
    Ah-ah-ah


    Something happened on the day he died
    Spirit rose a metre and stepped aside
    Somebody else took his place, and bravely cried
    (I’m a blackstar, I’m a blackstar)

    How many times does an angel fall?
    How many people lie instead of talking tall?
    He trod on sacred ground, he cried loud into the crowd
    (I’m a blackstar, I’m a blackstar, I’m not a gangstar)

    I can’t answer why (I’m a blackstar)
    Just go with me (I’m not a filmstar)
    I’m-a take you home (I’m a blackstar)
    Take your passport and shoes (I’m not a popstar)
    And your sedatives, boo (I’m a blackstar)
    You’re a flash in the pan (I’m not a marvel star)
    I’m the Great I Am (I’m a blackstar)

    I’m a blackstar, way up, on money, I’ve got game
    I see right, so wide, so open-hearted pain
    I want eagles in my daydreams, diamonds in my eyes
    (I’m a blackstar, I’m a blackstar)

    Something happened on the day he died
    Spirit rose a metre then stepped aside
    Somebody else took his place, and bravely cried
    (I’m a blackstar, I’m a star’s star, I’m a blackstar)

    I can’t answer why (I’m not a gangstar)
    But I can tell you how (I’m not a film star)
    We were born upside-down (I’m a star’s star)
    Born the wrong way ‘round (I’m not a white star)
    (I’m a blackstar, I’m not a gangstar
    I’m a blackstar, I’m a blackstar
    I’m not a pornstar, I’m not a wandering star
    I’m a blackstar, I’m a blackstar)

    In the villa of Ormen stands a solitary candle
    Ah-ah, ah-ah
    At the centre of it all, your eyes
    On the day of execution, only women kneel and smile
    Ah-ah, ah-ah
    At the centre of it all, your eyes, your eyes
    Ah-ah-ah

    J'aime

    1. Merci pour ces paroles, Sam

      Quand on pense qu’il a eu des début difficile, qu’il s’est fait rouler dans la farine par son premier agent et qu’il lui a fallu ramer pendant plusieurs années pour s’en défaire, faute d’un contrat qu’il a signé et qui le liait au ledit agent – ce fut pas seulement Bowie qui fut dans ce cas-là, les Rolling Stones ont en fait aussi l’expérience – que Bowie a attendu de gagner vraiment son premier vrai « salaire » pour refaire ses dents, et que même si il a profité de son argent, il n’a jamais été avare de son art. Il était au-dessus de tout cela !

      Son avant-dernier et dernier album montrait qu’il allait au-devant de la mort, mais il ne se voyait pas vivre aussi longtemps, comme bien des jeunes. Il n’empêche que son coup royal de sortir son album le jour de son anniversaire et mourir deux jours plus tard, avec toutes les vidéos déjà en ligne sur Youtube, c’est un « sale » coup, mais un coup de maître.

      Un dernier album où il met en valeur, le saxophone. Un joyau dur à aborder, mais de toute beauté

      Bises de Gene

      J'aime

      1. Une leçon pour touTEs les apprentiEs Rock-stars qui rêvent de se faire « signer par une Major ».

        A l’ heure actuelle, la Notoriété s’ appuie sur les ventes de DVD, CD,etc….or il suffit à une Major de racheter les produits qu’ elle a sorti pour faire monter ses « poulainEs » dans les « charts », les Top 10, les Hits-parades et tout ce qui agite les « fans-clubs » qui se voudraient « heroes » just for one day….

        Cette possibilité alliée à l’ arrosage des stations de radio et de TV ( par les pubs payantes) se traduit par une pression sur les créateurs trés bien illustrée par le « Under Pressure » avec Fred Mercury

        Abraço do Sam

        Aimé par 1 personne

        1. Ouaip. Des bons qui ont une fâcheuse à disparaître de plus en plus, et qui se sont fait une place à la force de leur travail… Et on avait moins de besoins à l’époque, y compris pour ces rock-stars qui deviennent quasi irremplaçables. Tout fout le camp !

          Bises d’une Gene nostalgique

          J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s