Milton Nascimento en concert


Voilà pourquoi je suis binational, franco-brésilien du moins de coeur, c ‘est parce que la « variété » au Brésil a l’ exigence artistique tant dans la lettre que dans la musique qui fait défaut à la fRance pour qui des funérailles quasi nationales pour un bouffon-girouette tient lieu de « reconnaissance » avec des « pour un flirt », des « divorcés » et des « quand j’ étais chanteur » comme « fleurons » de la chanson sanfraise.

Si t’ avais passé 5 ans de ta jeunesse à jouer ces conneries tous les samedi et les dimanche, avec ses ratatata tara tata tara ta ta ( qui répondent au « pour un flirt avec toi, je ferais n’ importe quoi ») pour faire bouillir le pot-au-feu, tu comprendrais ta douleur.

Et même si tu comprends pas le portugais, si tu n’ as pas tes oreilles dans ta poche, tu te rendras vite compte que les ceusses en scène ne sont pas là pour faire de la figuration mais pour VIVRE LA MUSIQUE et la chanteuse Marina Machado la première. Non seulement elle me fait penser à Elis Regina, mais apporte cette fraicheur et cette énergie bien féminine déjà entendue chez Maria Bethânia, mais aussi chez Gal Costa et tant d’ autres.

Milton, lui, était capable de faire des kilomètres sur le marchepied d’ un camion pour aller chanter dans un bar ou pour jouer avec les échos des montagnes et sa voix est un « instrument » à elle toute seule.

Mention spéciale aux  » tambours des Minas Gerais » (mines générales, l’ Etat dont la capitale est Belo Horizonte où se déroule le concert) et qui font mentir les ceusses qui croient qu’ il n’ y a pas de tambours aux Minas Gerais…alors que des milliers d’ esclaves déportéEs d’ Afrique ont fait la fortune des bourgeoisES-proprios qui ont eu le culot d’ appeler une ville « Ouro preto » (or noir) et c ‘est pas de pétrole dont il s’ agit…… ces esclaves ont aussi apporté leurs cultures et leurs tambours…..

 

 


3 réflexions sur “Milton Nascimento en concert

  1. M’en vais écouter tout cela un de ces quatre, dès que je ferai l’inventaire de mes perles. ça me stimulera 😉

    Merci de me faire connaître cette musique que j’ai reblogué sur les Lézarts des murs pour ne pas le perdre.

    Bises de Gene

    J'aime

    1. Txai! (prononcer Tchaille) est une chanson de Milton qui a une histoire qui mérite de figurer dans nos Humanités…..
      histoire que conte Milton pendant ce concert…..

      un jour en Amazonie, il croise un inconnu qui de loin, lui fait un signe et lui crie « Txai » et Milton de s’ étonner et de se demander ce que ça veut dire tout en constatant que tous les individus se saluent par des « Txai » ( et perso ça me fait penser au « Che » des argentinEs ).

      La réponse est venue bientôt:

      « Txai c ‘est la moitie de moi qui existe en toi avec la moitié de toi qui existe en moi »…..

      Ca me rappelle l’ Ubuntu des Zulus :

      Une définition commune en donne pour sens « la qualité inhérente au fait d’être une personne parmi d’autres personnes ». Le terme ubuntu est souvent lié au proverbe « Umuntu ngumuntu ngabantu » signifiant approximativement : « Je suis ce que je suis parce que vous êtes ce que vous êtes », ou d’une manière plus littérale : « Je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous ».

      En d’autres termes, l’idée d’ubuntu est celle d’une incitation réciproque, d’un partage qui construit mutuellement les êtres.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Ubuntu_%28notion%29

      Voilà pourquoi je suis binational et même trinational avec la philosophie taoïste, le T(x?)aï Chi et le Yi King des anciens chinois

      Parce que toutes les trouvailles de mes ancêtres quel que soit leurs pays de naissance sont utiles à mon coeur et à mon esprit de Fils des Etoiles pour les retransmettre et pour agir pour la Paix sans but lucratif….

      Un jour, on verra le problème du Racisme mis en jeu avec des extra-terrestres. Les Fachos seront fort marriEs de se rendre compte que leur idéologie nausée-abonde ne leur est d’ aucune utilité pour évoluer vers du MIEUX-ETRE A VIVRE ENSEMBLE……

      ces aliénéEs des noeuds de Ranvier ne fonctionnent qu’ au RAPPORT DE FORCES à l’ odeur de faguenas, d’ écafignon et de cambouis et se retrouvent tôt ou tard écartéEs par des plus balèzes

      Ce sera le bon moment pour les envoyer ad aeternam à l’ horizon de la singularité du trou noir de leur connerie pathogène….là où le temps n’ existe plus.

      Abraço do Sam

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s