Les temps sont durs, même pour la fourrure !


action_fourrure

C’est au gré de mes escapades virtuelles que je tombasse, ce matin de bon matin, sur une annonce publicitaire me promettant une remise de 82 % sur une veste en vraie fourrure de ragondins et de renard. Je ne mets pas de « s » à renard, car en ayant passé à la loupe les diverses parties de ce chaud vêtement, m’est d’avis que seul le col est en renard noir. Oui, parce qu’il faut que je spécifie tout de même que les 90 % de la veste sont en ragondins et 10 % en renard, le tout élevé en captivité dans le royaume de Finlande, cet argument devant faire fondre toute culpabilité qui pourrait jaillir dans mon fort inconscient. En effet, un animal élevé en captivité pour qu’on puisse lui piquer sa fourrure pour nous vêtir, n’est pas un animal digne d’intérêt. C’est d’ailleurs dans cette optique-là que je me dois de prendre quelques minutes de recul pour savoir si oui ou non, je clique pour m’acheter ce Boueno au prix modique de 899.00 balles au lieu de 4’950.00 CHF – TVA incluse – soit une fonte de 82 %, pourcentage précité a repetita plus haut dans ce billet.

Et rien de tel qu’un peu de temps pour la réflexion !

ragondinUn ragondin qui nous tend les bras ! On aura tout vu !!!

Sachant qu’un ragondin est une sorte de rongeur herbivore d’eau douce qui se nourrit aussi de céréales, sa disparition contribuerait à plus de nourriture pour les humains et moins de méthane dans la flotte. Dans ce cas-là, je fais un geste écologique fort, d’autant que ces petites bébêtes sont actives sexuellement toute l’année, d’où une prolifération non contrôlable si non encadrée. La captivité est donc un geste fort pour l’humanité.

NutriasiclesMerci Wikipédia… ma future veste ?!

Sachant encore qu’une femelle ragondine fait deux à trois portées d’une moyenne de six petits la portée et par année, cela me ferait dix-huit ragondins d’eau douce, soit le dos du vêtement et tout autant de kg de céréales pour le bircher des FinlandaisES, puisque c’est là-bas que sont situés les élevages. Donc, me faut quatre femelles-usine-à-pondre (pour les manches, et pour les deux pans de devant) et un renard noir pour le col.

Imaginant que le vendeur se fait une petite marge – ainsi que le site web qui héberge ses annonces – je peux enlever environ 20 %, ce qui nous fait un tout petit, mais alors tout petit bénéfice, tellement petit qu’il sera à revoir, car on ne peut pas tourner avec des nèfles, surtout dans le monde de la fourrure !

Je reprends : Les 10 % de TVA étant inclus, il nous faut ôter ces 20 % de mise en ligne, ce qui nous fait : 20 % de 899.00, soit 179.80, ce qui nous donne un montant de 719.20 balles.

En investiguant plus avant sur le sous-site du site de cette boutique en ligne, je tombe sur un tour de cou en renard pour seulement 75.00 CHF – TVA incluse – au lieu de 228.00…

Merde alors ! Elle m’a échappé celle-là et le stock est épuisé.

Bon ! Rongeons mon frein et partons du même principe que pour le ragondin, sauf que là, le rabais fusse seulement de 68 %. J’enlève le 20 % de 75.00 balles, ce qui nous donne un montant de 60.00 CHF tout rond. 60.00 balles pour un tour de cou sans bouton, soit la partie de la fourrure du renard qui se situe entre les pattes avant et les pattes arrières. Ainsi, très peu de coutures pour un tour de cou !

renard_argenté1Un tour de cou qui m’a filé sous le pif !

Bon, si on prend le travail pour élever le renardeau, lui filer le tube électrique dans le cul pour le tuer sans abîmer sa fourrure, cela nous donne une sale petite bête de 25.00 ou 30.00 CHF ?! Suis-je encore trop généreuse avec la vie animale ?! Je m’en contre-pète puisque je n’ai pas encore fini mon billet et il me tarde de le faire.

Revenons aux ragondins. Si je compte les quatre euros de l’heure, salaire que l’on pratique dans les pays de l’Est – ce qui nous fait 5.00 CHF – et que les ouvriers-ères font une journée de 12 heures sans pause, cela nous fait 60.00 CHF de salaire journalier… là, il me semble qu’il doit y avoir un léger problème d’évaluation, car si un travailleur-euses de l’Est se fait 60.00 CHF par jour, 6/7 jours, cela nous fait : 4 * 6 = 24 jours… 24 jours par 60 = 1’440.00 CHF par mois, ce qui est une aberration sans nom. Même traduit en euros, on voit que ce montant est faux, archi-faux !

atelier_fourrureLes spécialistes du tour de cou

Je vais donc aborder le problème sous un angle différent !

Au jour d’aujourd’hui, nous avons l’hiver le plus chaud depuis que les températures sont prises. Et cela dure depuis des mois… pas l’hiver, mais que les mois sont plus chauds que les années précédentes. Et ça va encore se réchauffer ces prochains jours, puisque les métérolologues ont prévu un épisode de foehn, ce qui ne va pas rafraîchir nos journées lors desquelles on ne sait comment s’habiller et on en met toujours trop. Le sang descend donc dans les godasses et on a l’impression de marcher avec des boots en plomb. On fait alors un grand pas pour nos chiens, mais un petit pas pour l’humanité.

Et cela ne va pas s’arrêter puisque la Suisse est l’exception de l’Europe. J’explique fissa fissa pourquoi, parce que je commence à en avoir marre d’écrire ! Prenons l’exemple de nos voisins français : si en France, la température augmente de 1.5°C, chez nous, elle augmente de 3°C. Un autre exemple si pas bien compris. Si chez nos voisins francophones, la température augmente en moyenne de 2°C, chez nous, elle augmente de 4°C. Le rapport est donc de 2. Il fait deux fois plus chaud en Suisse que sur le continent et cela, grâce à nos Alpes qui manquent cruellement de neige pour les fêtes d’hiver de nos touristes les skieurs. Au point tel que Crans Montana a rouvert son terrain de golf pour amuser les gens friqués. Gens friqués qui ne peuvent se pavaner en fourrure, puisque nous subissons une inversion des températures et cela, grâce au smog – ou à la peuffe en bon vaudois ! Donc, il fait plus froid – ou moins chaud – au bordu qu’en montagne !

Je profite donc de ma petite allusion aux gens friqués qui ne peuvent aérer leur manteau en peaux de bêtes pour en revenir à ma décision quant à savoir si je vais dépenser 899.00 CHF pour la bonne cause ou non ! Non, non, non… qu’on ne se moque pas ! Car si on laisse bouffer les bêtes, que va manger l’homo sapiens ?! Et surtout le végétarien !!!

Ce serait donc un acte hautement symbolique que de penser à l’avenir et acquérir cette veste pour la mettre dans le frigo chez le fourreur. Un frigo A+++ of course !

penderieNouvelle penderie… et future petite niche pour les étés


7 réflexions sur “Les temps sont durs, même pour la fourrure !

  1. y’ a guère que la fourrure de dahut qui soit micro-aérée pour l’ hiver et l’ été. Dahut de l’ Ubac pour les droitierEs, dahut de l’ Adret pour les gauchist…….oups!!!! les gaucherEs…..

    A part ça, tu trouves pas que le ragondin sur la tof a le même regard que B Tapie? Avec ses papates qui se tendent vers des 400 millions…..

    Abraço do Sam

    Aimé par 1 personne

    1. ouais! tes « amis ragondins » ont bouffé les berges du canal du midi, ils « ont fait pire » que l’ autre avec ses 400 millions et on a du mal à décider lequel et le plus vorace et coriace
      😉

      ils méritent bien de finir en manteau qui sert plus à rien tellement il fait pas froid

      Abraço do Sam

      J'aime

      1. Peut-être que mes amis ragondins ont bouffé les berges du canal de midi, mais au moins eux, ils ne bétonnent rien après, naaaaan mais.

        Et il fait tellement chaud qu’on va pouvoir se vêtir de peaux d’humain, élastique, hydrofuge… toutes les qualités ! Tant que ça ne coûte pas la peau des fesses 😉

        Bises de Gene

        J'aime

        1. MDR
          😉

          Y ‘en avait un au jardin des plantes à Toulouse, pour la plus grande joie des passantEs grandEs et petitEs avec ses incisives oranges qui poussent sans arrêt c ‘est pourquoi il faut qu’ il crogne ce qui lui tombe entre les pattes pour les user (les incisives)………vachement sociable l’ animal quoique séparé par un fort grillage du public….

          Abraço do Sam

          J'aime

          1. C’est le problème des lapins, hamsters et autres petites bébêtes qui ont les deux incisives à rallonge, c’est que ça pousse comme les ongles des pieds. D’où leurs besoins constants de les limer. Mais c’est rare qu’ils les liment sur de la viande fraîche, voire vivante. C’est pourquoi ces animaux sont rarement agressifs, à moins qu’on les emmerde ! Et encore, dans ce cas-là, ce ne sont point les seuls sur Terre à se défendre…

            Et heureusement que tous les animaux, sans exception, auraient la même mentalité que les hommes et qu’ils seraient aptes à la méchanceté et à la vengeance, ben on ne serait pas dans la merde, tiens ?!

            Bises de Gene

            J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s