Mon imprimante et moi !


imprimante

Mon imprimante, qui commence à avoir un âge Canon-nique, me rend de moins en moins service et la vache se venge.

À l’ère du tout-numérique où elle ne me sert plus que de scanner – une loyauté sur laquelle je peux toujours computer – et où elle me convertit mes scans en fichiers PDF, lesquels sont fort appréciés par toutes les administrations dotés de divers systèmes et systèmes d’hiver. Ce n’est donc poinse loin là où elle me fait défaut en défaillant ce joli matin. Que nenni !

En effet, il en est tout autre lorsque je dois imprimer une lettre que je dois envoyer fissa fissa aux assurances avant fin 2015, autant dire, la date butoir de la fin d’un monde…Et c’est le moment choisi où les buses blessent. Car si mon niveau d’encre reste constant depuis fin 2014, il en est tout autre des cartouches dont le liquide ou noir, ou bleu, ou cyan, ou encore jaune, a décidé de durcir afin d’obstruer les petits becs qui mettent noir sur blanc nos écrits ô combien romantiques, recherchés et fouillés de notre correspondance administrative.

Le mode d’emploi de ladite imprimante ayant, depuis fort longtemps hélas, rejoint le papier recyclé, et le site Canon n’ayant plus trace de ce précieux outil, du moins, par le numéro de série que je tente en vain de trouver sur ce mastodonte d’ingéniosité, ne me restent que les neurones mémoriels dont la plasticité de mon cerveau a rangé dans je ne sais quel casier, si ladite case existe encore !

Bref, petit exercice de haut vol pour aller nettoyer ces buses et ce, avec le petit logiciel de ma Canon canonique. Je passerai sur les diverses tentatives de sabotage in-intentionnel et rapide remise à l’ordre quand enfin, un synapse – certainement placé dans la partie émotionnelle de mon cervelet de moineau – se décide de créer une onde de choc et : « Mais c’est bien sûr, bordel à nouilles ! »

À ma décharge, plus c’est simple, plus on va chercher dans l’ordre des impossibles. Cela fait malheureusement partie de la race des mammifères homo sapiens qui pensent tellement qu’ils en oublient de penser simplement.

imprimante1

Donc, après deux plombes de tâtonnements en errements, d’espoirs en désespoirs et 36’000 feuilles A4 gâchées – sans compter le niveau d’encre des diverses cartouches qui a aussi baissé drastiquement – je fus saisie d’un frisson de plaisir lorsque ma Canon canonique me recracha enfin une photocopie digne de ce nom.

C’est donc avec un plaisir non dissimulé que je glisse ma lettre d’accompagnement avec la facture de mon toubib dans une enveloppe à fenêtre, enveloppe sur laquelle je colle un timbre et tout cela, dans les délais.

Ce sont ça, les petits bonheurs qui égaient nos vies : du matos qui va comme sur des roulettes… du moment qu’on se rappelle comment l’employer !

imprimante2Philosophie de haut vol… de buse


2 réflexions sur “Mon imprimante et moi !

  1. Quand l’ imprimante seiche, c ‘est qu’ il y a un os particulierement apprécié par les buses et les perroquets; le premier reflexe est de changer les cartouches (plus de 50€ les deux par ici) alors que sur mon logiciel il y a un truc qui propose de nettoyer les buses par l’ impression de pages de test et ça finit par marcher, je dis ça parce que ça m’ est arrivé il y a peu….

    Sinon on notera la fâcheuse tendance des administrations à faire imprimer les papiers par le particulier qui les télécharge, elles ont mis le temps mais elles ont fini par trouver la moulure
    😉

    4h25, j’ entends des oiseaux qui chantent et pas des oiseaux de nuit, comme quoi quand on parle de buse et de perroquet……..

    Abraço do Sam

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s